activités originales et insolites à faire pendant un voyage en solo

Les activités originales et insolites à faire pendant un voyage en solo

On en a parlé ici, il est normal de redouter la solitude, de te demander ce que tu vas bien pouvoir faire toute seule, comment tu vas t’occuper une fois arrivée à destination et visité les lieux incontournables.

Je te propose aujourd’hui de sortir des sentiers battus, de mettre de côté les musées et monuments célèbres et de te concentrer sur d’autres activités originales et insolites à faire pendant un voyage en solo et qui peuvent te sembler plus difficiles à accomplir.

Pourquoi plus difficile ? 

Parce que tu crains le regard des personnes (voyageant ou non) sur place, tu as honte de réaliser de simples actions toute seule et tu as encore plus peur des risques car tu es une femme en solo.

Une exemple tout con : manger seule au restaurant.

Tu es peut-être tellement gênée à cette idée que tu te contentes de manger sur le pouce, debout, en marchant, pendant tes visites, cachée dans un coin entre deux voitures, deux buissons, une poubelle.

Alors qu’en réalité, les gens au restaurant se moquent que tu sois seule ou pas, dans la majorité des cas personne ne le remarque ! Et dans le cas contraire, deux hypothèses s’offrent à toi :

  • soit la personne se sent bien seule sur le moment pour daigner te critiquer alors que tu es juste en train de te nourrir toute seule. Dans ce cas, elle fait pitié et tu vaux mieux qu’une énergumène qui n’a rien compris à la vie ;
  • soit tu attires l’attention et pique la curiosité d’une ou plusieurs personnes (serveur.se et/ou client.e.s) de manière positive. Tu engages alors la conversation en partageant ton expérience et ce moment restera un bon souvenir pour toi.

En dehors des monuments et musées habituels, tu ne prends peut-être aucune initiative pour faire partie de la ville que tu visites, pour t’en imprégner et la respirer.

Il ne suffit pas d’observer ses habitants pour mieux connaître une ville, encore moins si cela te rend paranoïaque.

Tu fais peut-être une fixette sur le regard des autres en pensant qu’ils ou elles remarquent immédiatement que tu es toute seule et se disent que tu es une pauvre meuf sans ami.e.s, que tu fais pitié

…alors que personne ne te voit parce que tu ne les intéresses pas.

Tu n’es pas le centre du monde et le problème n’est pas le regard d’autrui mais plutôt celui que tu portes à ta propre personne.

Je sais que cela te paraît difficile et que c’est plus facile à dire qu’à faire mais une fois que tu te seras lancée, tu vas te demander pourquoi tu t’étais tant privée de faire des choses aussi simples et anodines.

Ce qui m’a aidé et m’aide encore aujourd’hui à surmonter ce sentiment de honte et de gêne lorsque je voyage est de faire comme si.

Comme si je n’étais pas une touriste.

Comme si je vivais dans cette ville depuis toujours.

Comme si j’y avais mes propres habitudes.

Comme si je la connaissais par cœur.

En bref, je fais comme si je vivais dans la ville que je visite et c’est, à mes yeux, la meilleure manière de voyager parce que j’arrive à m’imprégner pleinement d’une ville, de son odeur, de son atmosphère, de son âme.

J’observe ses habitants et leurs habitudes et je m’invente une vie sur place en me créant mes propres habitudes.

Et ça marche plutôt bien !

Il faut que tu prennes conscience que le fait d’être seule, en voyage ou non, te donne la possibilité de faire tout ce que tu veux. Et je dirais même encore plus que si tu étais accompagnée parce que tu n’as pas à te préoccuper de l’intérêt ni de l’avis des autres quant à une activité ou à une sortie.

Alors pourquoi te priver, avoir honte ou être gênée de faire quelque chose alors que, au fond, personne ne te remarque ?

 

Voici une liste non exhaustive d’activités originales et insolites à faire pendant un voyage en solo (et même dans ta propre ville !) :

  • Te rendre dans une librairie locale pour faire un achat qui sera un souvenir particulier de la ville et du pays où tu trouves. Ou tout simplement jeter un œil aux livres présents dans la librairie. Il existe aussi de plus en plus de cafés-librairies pour prendre ton petit déjeuner ou ton goûter en lisant un bon roman.
  • Aller dans un café pour boire quelque chose, en profiter pour te plonger dans une lecture, de s’abandonner dans une histoire et pourquoi pas discuter de la pluie et du bon temps avec le serveur ou la serveuse.
  • Aller prendre un apéro typique dans un bar, déjeuner ou dîner dans un beau restaurant local pour savourer des spécialités et apprécier pleinement ton assiette.
  • Apprendre ou améliorer ton niveau dans la langue du pays où tu te trouves en pratiquant avec les natif.ve.s (par exemple à travers un tandem linguistique ou des discussions avec les commerçant.e.s) ou de manière autonome s’il s’agit d’une autre langue.
  • Écrire un livre, une histoire, créer un blog ou un site web et partager ton expérience.
  • Travailler en consacrant quelques heures ou journées de ton séjour à achever une mission ou un projet, par exemple le matin avant de sortir et de commencer tes visites ou le soir pour te relaxer, selon tes préférences.
  • Appeler tes proches, leur raconter tout ce que tu vis et te rendre compte que tu es heureuse.
  • Visiter une bibliothèque, historique ou municipale, pour lire ou feuilleter des bouquins ou des magazines. Une bibliothèque reste beaucoup plus accessible lorsque l’on est seule.
  • Te renseigner sur les soirées organisées dans la ville et t’y rendre pour passer un bon moment.
  • Te rendre à la journée dans les villes ou villages aux alentours du lieu où tu loges même si ce n’était pas prévu pour prolonger les découvertes et profiter de ton séjour.
  • Aller voir un film en VO, une pièce de théâtre, un spectacle, un concert en plein air ou bien écouter un groupe local dans un bar.
  • Faire tes courses au supermarché et/ou au marché et cuisiner avec des aliments et des produits locaux.
  • Faire du sport en allant dans une salle de sport à la journée ou tout simplement en courant dans les rues de ta ville d’adoption comme moi lorsque l’occasion se présente (périodes estivales, villes en bord de mer, grands parcs, etc.). Tu peux également aller à la piscine pour nager et/ou pratiquer le yoga pour te détendre au lieu de cramer au soleil à la plage.
  • Aller au spa ou tout simplement t’offrir un massage pour te ressourcer et te faire plaisir.
  • Faire du shopping : c’est mal pour le porte-monnaie, certes, mais c’est tellement bon ! Je ne suis pas de celles qui pensent que faire les magasins en voyage est ridicule alors qu’il y a tant d’autres choses à faire. Le shopping fait partie de ma vie et j’aime intégrer cette activité, dans la mesure du possible, dans toutes les villes où je me rends pour m’acheter une fringue qui joue en réalité le rôle de souvenir particulier à mes yeux. La quasi-totalité de ma garde-robe est constituée de vêtements me venant de toute l’Italie et j’aime me rappeler le moment précis où j’en ai fait l’acquisition. J’ai également une grande collection de bagues et mes préférées sont toutes des témoins de mon passage à Venise, Naples, Gênes, Vienne, etc.
  • Te promener sans but précis parce que marcher c’est la vie, ça te permet de t’aérer l’esprit et de te sentir mieux.
  • T’asseoir sur un banc, sans raison particulière, et réfléchir, te reposer, écouter de la musique, attendre, profiter de ton séjour, sourire.
  • Tenir un journal de bord personnel et retracer tout ton séjour au jour le jour pour avoir un joli souvenir de ce que tu as vécu dans les moindres détails. Et pourquoi pas t’envoyer tes propres cartes postales pour prolonger ton voyage et tes souvenirs à ton retour ?

 

N’oublie pas que dans la vie, il est très important de prendre du temps pour soi, de se retrouver et de reprendre confiance en soi.

Que tu voyages à l’étranger, dans ton pays ou que tu restes dans la ville où tu vis, essaye d’accomplir régulièrement des activités comme celles-ci pour ton bien-être physique et moral.


Si cet article t’a plu et que tu en as envie, tu peux le partager sur tes réseaux et/ou me laisser un avis.

Si tu veux apprendre l’italien, c’est par ici.

Et n’oublie pas : voyage seule parce que tu es libre.


Photo : Galleria Vittorio Emanuele II, Milan.

4 Comments

Leave a Comment