Comment voyager sans partir ?

comment voyager sans partir

(mai 2018 : 2/31 articles)

Voyager sans voyages, la première partie de cet article à lire ou à relire pour mieux comprendre ce qui suit. 🙂

 

Il y a mille et une manières de voyager.

Et voyager sans partir de chez toi ou sans voyages en fait partie.

L’essentiel est d’accepter que celle que tu as adoptée ou été obligée d’accepter ne vaut pas moins qu’une autre.

En attendant de résoudre les (faux) problèmes que tu peux avoir dans ta vie personnelle et/ou professionnelle (cf. Voyager sans voyages), je te propose quelques idées pour essayer de voyager autrement.

 

Parce que voyager sans partir, c’est aussi :

 

Découvrir ou redécouvrir ta propre ville et sa région

Je te l’ai déjà expliqué, il est essentiel pour moi de garder une âme de touriste partout, tout le temps, et donc dans sa propre ville et région.

C’est ma philosophie du voyage pour avoir toujours l’impression de voyager, peu importe le lieu où je me trouve, à l’étranger ou non, parce que je reste intimement convaincue qu’il y a toujours quelque chose à découvrir quelque part, et surtout quand on s’y attend le moins.

 

Voyager par les papilles avec la cuisine du pays qui t’attire pour déguster les saveurs d’ailleurs

Va dans des restaurants typiques pour découvrir les spécialités d’un autre monde, achète des livres de cuisine et/ou regarde des vidéos pour reproduire la cuisine du pays qui te fait rêver.

 

Parler ou apprendre une langue étrangère, celle qui te fait voyager et/ou qui te rappelle de bons souvenirs dans un pays

Lorsque je ne suis pas en Italie, je fais tout mon possible pour être en contact avec la langue italienne. Toujours, tout le temps, à tout moment.

Je passe mon temps à lire et à écrire en italien, je regarde mes émissions italiennes préférées en live ou en replay, je parle italien avec mes ami.e.s vivant dans le Bel Paese mais aussi toute seule (et je reviens très vite sur ce point dans un prochain article sur l’apprentissage de l’italien ;)).

La langue de Dante m’aide à passer outre le fait que je ne sois pas en Italie et me permet de m’évader, de passer d’agréables moments, de remémorer mes souvenirs et aussi de conserver le niveau que j’ai acquis.

 

Avoir une correspondance en langue étrangère

Je sais que cela parait ringard mais pourquoi ne pas remettre la correspondance écrite au goût du jour ?

Lorsque j’étais en classe de CM2, ma maîtresse voulait nous rapprocher de la cour des grands, à savoir du collège, pour que l’on ait déjà des connaissances à notre arrivée.

J’avais donc une correspondante qui était en Sixième et je me rappelle avoir adoré lui écrire et recevoir ses lettres sur nos fameuses feuilles Diddl tout au long de l’année.

Cela peut être une très bonne idée d’échanger des lettres avec une personne vivant ailleurs dans le monde pour vous raconter vos vies, pour apprendre à vous connaître et à vous aimer, pour voyager à travers vos mots et progresser ainsi dans une langue étrangère, pour devenir ami.e.s et vous rencontrer dans vos pays respectifs ou même ailleurs, etc.

Et si tu préfères, tu peux même le faire par e-mail vu que c’est plus rapide donc tu n’as aucune excuse. 😉

 

J’en profite pour lancer un appel : si tu as envie de correspondre avec moi en italien, que ce soit par courrier postal ou électronique, écris-moi vite ! 🙂

 

Lire un livre en VO, dans la langue que tu aimes et/ou apprends, celle qui te rappelle tes voyages ou qui te donne envie de voyager seule

En réalité, tu peux même lire dans ta langue maternelle parce que l’essentiel est que ce soit un livre dont l’histoire se déroule dans le pays ou dans la ville que tu veux visiter et qui te fait rêver.

Tu peux également te contenter de lire des guides touristiques en français ou dans une autre langue sur tes destinations de rêve pour découvrir non seulement les sites incontournables mais surtout pour apprendre l’histoire et la culture des différents pays et ainsi prolonger l’expérience de ton futur voyage avant même de la vivre.

Je tiens à préciser cependant que l’intérêt de cette alternative ici n’est absolument pas de te faire vivre un voyage par procuration, de le rêver et de l’idéaliser sans jamais rien faire de ton côté dans la pratique.

Je reviens sur ce point juste en-dessous.

 

Écouter des podcasts sur les voyages, regarder les photos des lieux que tu veux visiter sur les réseaux sociaux, lire les histoires d’autres femmes qui sont parties seules, qui voyagent en solo ou qui vivent dans la ville de tes rêves

J’écoute beaucoup de podcasts et j’avoue que le thème du voyage est l’un de mes préférés (dis-moi si un article à ce sujet t’intéresse 😉) parce que j’aime entendre d’autres voyageurs ou voyageuses parler de leur propre histoire à l’étranger.

J’arrive à visualiser et à imaginer certain.e.s en train de faire et de vivre ce qu’ils et elles racontent, d’autres me font rêver avec leur expérience de ouf et d’autres encore me font sourire en me rappelant mes propres anecdotes.

Tu peux par exemple les écouter pendant ton trajet jusqu’au travail pour t’évader au lieu d’observer un paysage que tu connais par cœur et qui ne t’enchante peut-être pas, ou tout simplement en cuisinant, en faisant le ménage, avant de dormir, etc.

 

Les réseaux sociaux et les blogs te donnent aussi l’occasion de voyager par le texte, les photos et les vidéos.

Tu peux y trouver des astuces et des conseils mais le plus important pour moi est la manière de présenter un voyage, sans que cela fasse guide touristique impersonnel.

Mais attention, le contenu publié sur les réseaux sociaux et les blogs doit te faire rêver dans le bon sens du terme, et non pas te rendre jalouse, envieuse et rageuse.

Il ne faut pas voir cette activité comme si tu vivais le voyage que tu envisages de réaliser par procuration grâce à d’autres personnes.

Il faut plutôt la considérer comme un tremplin, comme quelque chose qui va te secouer pour résoudre les problèmes qui t’empêchent de te lancer.

Le contenu des autres, tout comme la lecture de guides touristiques, a pour seul et unique but de te stimuler, de te donner encore plus envie de découvrir le même endroit et de te motiver à (réellement) partir seule toi aussi.

 

Faire partie d’une association culturelle, rencontrer les étrangers de ta ville/région en publiant une annonce

Tu auras ainsi l’occasion de tisser des liens avec de personnes d’autres nationalités, toutes différentes les unes des autres, en organisant par exemple des déjeuners ou des apéros pour parler voyage, une langue étrangère, de la vie en générale, échanger sur vos différences culturelles, etc.

 

Devenir hôtesse de manière occasionnelle ou permanente

Pense par exemple à accueillir chez toi des étudiant.e.s venant de l’étranger dans le cadre d’un échange culturel (ou dans le même esprit et si tu as des enfants, à avoir une nounou étrangère ou une fille au pair) ou tout simplement des voyageurs et des voyageuses à travers le couchsurfing.

Tu peux même accepter seulement des femmes si cela te rassure. N’hésite pas à prendre le temps de choisir qui tu accueilles pour éviter le malaise et la peur et afin que ce soit un moment agréable aussi pour toi que pour la personne invitée.

C’est l’occasion d’en profiter pour donner des conseils sur ta ville et la région, sur la culture française et sur tes compatriotes. Qui sait, peut-être que tu y prendras goût et décidera de devenir guide touristique ?

Dans tous les cas, c’est un bon moyen de rencontrer des gens du monde entier et de rendre ensuite visite à quelqu’un quelque part dans le monde le jour où tu en auras l’occasion et que tu seras prête.

Cela va te permettre de créer des liens avec l’autre et de voyager avec et grâce à sa rencontre.

Vous pourrez échanger sur vos différents modes de vie, votre travail, vos ami.es, vos centres d’intérêt, parler une langue étrangère, etc.

Alors certes, le paysage autour de toi ne change pas puisque tu ne te déplaces pas dans un contexte différent mais le contact avec l’autre n’en est pas moins enrichissant donc ça va forcément te dépayser.

 


Comme tu peux le voir, il n’en faut pas beaucoup pour voyager.

Parce que le voyage, c’est avant tout un état d’esprit.

Voyager sans partir de chez toi, c’est voyager d’une autre manière et te lancer dans une expérience inédite et positive à la découverte de l’étranger, de l’autre, de nouveaux paysages, de cultures différentes, mais surtout de toi.

Que tu voyages de manière traditionnelle en partant d’un endroit X à un endroit Y ou que tu appliques l’une des idées que je te propose, tu vas apprendre sur toi et sur les autres.

Et voyager au sens propre ou au sens figuré va te procurer une ouverture d’esprit, une prise de conscience et un bonheur.

Voyager sans partir, en restant chez soi, c’est donc possible et c’est voyager aussi.

Et qui sait, de cette manière tu auras peut-être même l’opportunité de voyager plus souvent.

 

N’oublie juste pas que ton but ultime est de passer au concret, de voyager seule un jour mais en attendant, tu peux commencer à le faire en théorie afin de te laisser le temps qu’il te faut pour prendre ta vie en main, l’améliorer et la vivre au lieu de la rêver.


Si cet article t’a plu et que tu en as envie, tu peux le partager sur tes réseaux et/ou me laisser un avis.

Tu peux aussi aller lire la présentation complète de mon coaching personnalisé Apprendre l’italien par la traduction’ ici et te rendre ensuite sur cette page où tu trouveras toutes les informations nécessaires quant au programme et à la marche à suivre pour y accéder.

Si tu veux recevoir des astuces pour apprendre l’italien, c’est par ici.

Et n’oublie pas : voyage seule parce que tu es libre.


Photos : Venise.

Commentaires

  1. Pingback: Mes podcasts préférés spécial voyage

  2. Mindandbeauty

    Je n’ai qu’une chose à dire: magnifique article! J’ai tout simplement adoré. Totalement en accord avec mon état d’esprit actuel. Je voyage à travers mes séries en Vo, à travers google, les blogs et internet, je regarde les sites incontournables des pays que je souhaite visiter dans les mois et années à venir.
    En tout cas bravo pour ce super article !
    Tia

    1. Auteur
      de l’article
      Arzu

      Merci beaucoup pour ton message Tia !

      J’ai plutôt tendance à promouvoir sans arrêt le passage à l’action mais je suis consciente que ce n’est parfois tout simplement pas possible pour certaines femmes, moi y compris, et j’ai donc voulu écrire un article différent par rapport à ce que je propose d’habitude sur le blog pour aider les femmes à voyager autrement.

      Je voyage moi-même à travers mes séries en VO, les photos sur Instagram, les vidéos sur Youtube, les articles de voyages plus personnels sur les blogs, je parle et écris sans cesse en italien (merci mon travail) et il m’est déjà arrivé d’accueillir une voyageuse 🙂

      Encore merci pour ton mot et à bientôt ! 🙂

      Arzu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *