prête à voyager toute seule

Comment être prête à voyager toute seule ?

« Si on attend d’être prêt pour tout dans la vie, on ne fait jamais rien. »

Valentin Ailloud a raison parce que tu ne seras jamais prête. Jamais.

Donc n’attends pas pour attendre, cela ne sert à rien.

Fin de l’article.

(je rigole)

Alors comment être prête à voyager toute seule ?

Comment savoir que c’est le bon moment ? Comment se convaincre que tout va bien se passer ? Comment être sûre que tu vas apprécier le voyage du début à la fin ?

Et si on appliquait ce questionnement à un autre aspect de la vie ?

Comment être prête à avoir un enfant ? Comment savoir que c’est le bon moment ? Comment se convaincre que la grossesse et l’accouchement vont bien se passer ? Que ton bébé va être en bonne santé ? Comment être sûre que tu vas bien t’occuper de ton bébé de sa naissance à sa mort ?

Tu ne sais pas répondre à ces questions ?

C’est normal.

Parce que personne n’est jamais prêt à affronter un événement inhabituel, qui sort de l’ordinaire et qui fait sortir de sa zone de confort.

Ça arrive et basta.

Tu tombes enceinte et voilà.

Tu réfléchis aux conséquences par la suite.

Et même si tu penses être prête au fin fond de toi, tu n’arrives pas forcément à tomber enceinte au moment où tu le veux car ce n’est tout simplement pas toi qui décides et qui a le contrôle du bon moment.

Ce n’est jamais le bon moment.

Et tu ne seras jamais prête à te lancer dans une aventure, à faire quelque chose de nouveau, à acquérir de nouvelles habitudes, voire à changer ta vie.

Et donc, ici, être prête à voyager toute seule au lieu de continuer à le faire avec des personnes à qui tu tiens.

N’aie pas peur de l’inconnu.

Ne cherche pas à découvrir à tout prix comment va se passer ton voyage en solo, ne surestime pas tes attentes quant à ce que tu vas retrouver dans un contexte inconnu puisque tu ne sauras jamais vraiment ce qui t’attend de l’autre côté de la route, du pays, de l’Europe ou de la planète.

Et j’ai bien envie de dire heureusement.

À quoi bon partir si tu sais déjà ce que tu vas vivre ? Si tu étais réellement prête, tu ne partirais peut-être pas.

Ne cherche pas non plus à trop t’informer sur les expériences des autres voyageuses en solo. Je ne dis pas qu’il ne faut pas du tout lire ni écouter aucun retour d’expériences négatives mais il faut être capable de prendre du recul et avoir un bon mental pour pouvoir se visualiser et se préparer psychologiquement à éviter telle ou telle situation, telle ou telle personne. Il ne faut pas que tu laisses ce que tu vas lire ou entendre te bloquer davantage alors que tu as déjà du mal à te lancer.

Lire ou écouter les autres femmes pour essayer de détecter les comportements étranges à éviter ou qui devraient t’alerter, pourquoi pas. Mais les lire ou les écouter pour se faire encore plus peur soi-même, non merci.

Et cela ne veut absolument pas dire que tu dois fermer les yeux sur les éventuels risques et vivre dans le déni ou dans le monde des Bisounours. J’estime juste que je n’ai pas besoin, par exemple, de regarder les infos pour savoir que la guerre existe et imaginer à quoi elle ressemble. C’est pareil pour les risques que je peux courir en tant que femme, que ce soit en voyageant seule ou tout simplement en sortant dans les rues de mon propre pays.

Ce que je te conseille, c’est de choisir les informations que tu veux consommer et qui vont te nourrir positivement, puis de nettoyer de ton esprit tout ce qui va t’éloigner de ton but : voyager seule.

Trop réfléchir nous paralyse et nous empêche de faire tout ce que l’on veut.

Je ne suis pas en train de te dire de partir comme ça, sur un coup de tête, sans réfléchir.

Mais pourquoi pas ?

Et si tu préfères réfléchir un peu, peser le pour et le contre, fais-le mais de manière mesurée.

Ne rentre dans ce cercle vicieux où tu t’informes trop et où tu réfléchis trop. Ne t’inflige pas encore plus de peur et de souffrance avant même d’être passée à l’action de manière concrète.

Alors arrête de te faire peur toi-même, les autres le font tellement mieux pour toi.

Peut-être que tu vas adorer voyager seule et que tu vas enfin pouvoir être toi-même à 100 % alors que tu voulais juste tenter une fois histoire de pas mourir bête.

Peut-être que tu vas t’amuser comme jamais alors que tu pensais que t’allais t’ennuyer à mourir.

Peut-être que tu vas détester être toute seule alors que tu étais persuadée que c’était fait pour toi.

Peut-être que le fait de voyager seule va te changer toi et ta vie tout court.

Tu ne le sauras qu’en te lançant une bonne fois pour toutes au lieu d’attendre d’être prête parce que ce serait attendre l’impossible. Pour cela, il faut que tu arrêtes de trop réfléchir à ce qui te fait peur et de voir le voyage en solo comme quelque chose d’extraordinaire ou impossible à accomplir.

Tout le monde peut le faire, alors pourquoi pas toi ?


Si cet article t’a plu et que tu en as envie, tu peux le partager sur tes réseaux et/ou me laisser un avis.

Si tu veux apprendre l’italien, c’est par ici.

Et n’oublie pas : voyage seule parce que tu es libre.


Photo : Venise.

11 Comments

  • Suivre son instinct en voyageant seule at 11:14

    […] C’est inutile parce que tu ne seras jamais prête à voyager seule. […]

    Reply
  • Voyager sans voyages at 21:25

    […] pour visiter une ville en moins 24 heures, que voyager seule ne signifie pas être seule, qu’il ne faut pas attendre d’être prête pour se lancer et voyager en solo, […]

    Reply
  • Voyager loin et seule at 12:18

    […] es prête en théorie et tu attends de l’être en pratique… mais comme je te l’ai dit ici, ça n’arrivera […]

    Reply
  • Charlène at 14:35

    « Si on attend d’être prêt pour tout dans le vie, on ne fait jamais rien » Je crois que je viens de trouver cette citation qui va devenir ma préférée ! Merci beaucoup pour ces quelques lignes, ce billet et cette motivation que tu m’as personnellement apporté grâce à tes quelques lignes

    Reply
    • venividivenise at 15:45

      Ciao Charlène 🙂

      Je l’adore aussi, elle est tellement simple mais tellement vraie !

      Merci à toi d’avoir pris le temps de me laisser ton commentaire qui me fait vraiment plaisir 🙂

      Reply
  • AuroreVoyage at 10:39

    Nous voyageons depuis presque deux mois, on rencontre pas mal de voyageur solo,et moi je suis très admirative 🙂

    Reply
    • venividivenise at 15:51

      Ciao Aurore 🙂

      Ce n’est pourtant pas quelque chose de si extraordinaire une fois qu’on se lance… Mais j’avoue que je suis moi-même admirative parfois (oui je suis très contradictoire) 🙂

      Reply
  • Mariana at 08:59

    Je ne pourrais pas voyager seule… Rien que pour le fait de m’ennuyer haha

    Reply
    • venividivenise at 12:45

      Tu ne pourras pas savoir si tu vas vraiment t’ennuyer ou pas sans essayer au moins une seule fois 😉
      Je vais justement mettre en ligne un article à ce sujet la semaine prochaine, tu verras que c’est juste impossible de s’ennuyer même si t’es toute seule 🙂

      Reply
  • Sarah Ash at 08:45

    J’aime beaucoup ton texte, je suis moi aussi partie en solo et j’étais vraiment flippée jusqu’au dernier moment, et finalement j’ai adoré. Après avoir voyagé aussi avec des amis je me rends compte que j’apprécie les deux, puisqu’ils m’apportent des choses différentes, mais il y a des choses particulières qu’on ne vit qu’en voyageant en solo et ça m’a fait réaliser beaucoup de choses sur moi, c’est très empouvoirant ! J’apprécie dans ton texte que tu précises bien que c’est une expérience personnelle, qu’on ne la vivra pas comme les autres voyageuses solo, et que tu précises bien sûr qu’on a aussi « le droit » de ne pas aimer. Je trouve qu’il y a de plus en plus de pression sur nos façons de voyager, alors que par définition, c’est la liberté. J’espère que d’autres voyageuses qui sont tentées mais hésitent encore sauteront le pas et apprécieront ce qu’elles découvriront.

    Reply
    • venividivenise at 13:12

      Ciao Sarah!

      Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂

      C’est vrai que voyager seule ou à plusieurs est totalement différent mais l’un n’empêche pas l’autre puisque chaque voyage nous apporte quelque chose de précis en rapport audit voyage, que ce soit négatif ou positif. Tu peux aimer l’un comme détester l’autre, ou apprécier les deux types de voyage.

      Après avoir testé les deux, j’ai compris que partir en solo était la meilleure manière de voyager POUR MOI parce que j’arrive à être moi-même, à me retrouver, à être bien dans ma tête, etc. Je préfère rencontrer du monde sur place et choisir si je veux qu’ils ou elles fassent partie d’un bout de mon chemin ou non au lieu d’être « coincée » avec la ou les mêmes personnes pendant tout mon séjour. C’est une philosophie de voyage et c’est effectivement très personnel. Tout dépend du caractère et de la vie de chacune.

      Je suis d’accord avec toi sur la « pression » que l’on peut ressentir en parlant de voyage. On est toutes plus ou moins à la recherche du meilleur voyage et c’est normal. Mais il faut comprendre que le meilleur voyage n’est pas universel, que chacune à sa propre définition du meilleur voyage et que c’est très bien ainsi. J’avais justement écrit un billet à ce propos, tu peux le lire si ça t’intéresse 🙂 : http://venividivenise.com/je-voyage-dans-un-seul-pays/

      J’espère moi aussi que les femmes qui souhaitent partir seules mais s’en empêchent pour X et Y raisons pourront un jour se lancer et voir si oui ou non c’est bien, si oui ou non c’est fait pour elles, si oui ou non ça change leur vie, leur façon de vivre en tant que femme dans leur « vraie » vie, ou au contraire si oui ou non elles avaient raison de penser que c’était vraiment nul de tout faire toute seule, etc.

      Autrement, le risque est que le voyage en solo demeure une envie enfouie en elles pendant des années et des années et c’est dommage pour elles parce que même si elles n’apprécient pas le voyage, elle n’auront pas perdu leur temps à attendre pour rien.

      Reply

Leave a Comment