je voyage seule pour me sentir libre

Je voyage seule pour me sentir libre

Me revoilà avec un nouvel épisode de la série JE VOYAGE SEULE POUR qui a pour but de motiver et d’encourager toutes les femmes qui rêvent de voyager seules à se lancer malgré la peur qui les bloque.

Pour cela, je te donne rendez-vous un mardi sur deux afin de te présenter l’une des raisons qui me poussent à voyager seule.

Tu peux d’ailleurs lire ou relire les 15 épisodes précédents : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autresJe voyage seule pour être moins timideJe voyage seule pour pouvoir travaillerJe voyage seule pour redécouvrir une villeJe voyage seule pour affronter mes peursJe voyage seule pour apprendre à lâcher priseJe voyage seule pour ne plus attendre personneJe voyage seule pour apprendre, tout simplement, Je voyage seule pour pratiquer une langue étrangèreJe voyage seule pour vivre au présent, Je voyage seule pour m’ouvrir aux autresJe voyage seule pour me prouver que j’en suis capableJe voyage seule pour ne rien regretterJe voyage seule pour ne pas être déçue des autres et Je voyage seule pour me protéger.

 

Et aujourd’hui, je donne la parole à Sabine qui nous explique pourquoi elle voyage seule :

 

Je voyage seule pour me sentir libre

 

Partie étudier un an en Argentine seule lorsque j’avais 19 ans, j’ai été contaminée par le virus du voyage. Aujourd’hui, je suis sans cesse en recherche de nouveaux pays et de nouvelles aventures… seule ! Pourquoi ? Tout simplement parce que je ne profite jamais autant de mes voyages que lorsque je suis seule. La liberté, vous connaissez ?

 

Se libérer de la routine et des soucis du quotidien

Voyager, c’est s’éloigner (voire fuir) les prises de tête et les préoccupations quotidiennes. Plus de travail, ménage, courses, obligations : vous êtes libres ! Vous me direz qu’un tel sentiment de liberté peut s’expérimenter lorsqu’on voyage avec des proches. Et non ! Voyager avec quelqu’un sous-entend voyager avec quelqu’un que vous connaissez et qui, a fortiori, vous ramène toujours à votre quotidien, routine voire problèmes.  Je me souviens d’un voyage à Malte avec des amies après une rupture. Habituée à voyager seule, je voyais dans ce voyage un moyen de me remettre de cette épreuve. Que nenni… Nous en parlions tout le temps, impossible de me vider l’esprit. Voyager seule, c’est être libre d’oublier notre quotidien, parfois pesant.

Si je voyage seule, c’est pour prendre du temps pour moi, me remettre en question, prendre du recul sur les choses heureuses et moins heureuses, me fixer de nouveaux objectifs. C’est un voyage intérieur, une introspection, que vous ne pouvez faire si vous voyagez avec quelqu’un.

 

Se libérer des autres

Voyager seule n’est pas, comme on peut l’entendre parfois (et comme certains de mes proches me le disent) une décision prise par défaut, par manque d’amis ou de mec. Non, voyager seule est pour moi un plaisir purement égoïste. Qui est déjà parti avec des amis en vacances et a vu son voyage véritablement gâché à cause des égoïsmes de chacun (Portugal dans mon cas…) ? Voyager seule, c’est faire ce que l’on veut, sans se préoccuper des autres. Aucun compromis, aucun conflit : le bonheur ! Vous avez non seulement pleinement le choix de choisir votre destination, mais aussi vos activités, votre hébergement, votre nourriture, etc.

Vous avez le choix de rester seule si vous le souhaitez ou de faire des activités avec d’autres voyageurs qui croiseront votre chemin (n’oubliez pas que l’on est rarement totalement seule quand on voyage). Et dès que quelqu’un vous fatigue ? Fuyez ! Au Kosovo par exemple, j’ai rencontré un Anglais dans mon auberge de jeunesse. Très sympa au premier abord, j’ai décidé de faire un bout de chemin avec lui jusqu’au Monténégro. Grave erreur ! Pessimiste, râleur et malpoli avec les locaux, il était déprimé et en pleine rupture. Certes cela me faisait mal au cœur, mais il s’est vite transformé en boulet et m’a gâché deux jours de voyage. Je suis donc partie seule de mon côté… Quel soulagement !

Voyager seule, c’est donc profiter à 100% de son voyage. Vous êtes ainsi libres de quitter une auberge, une ville, un pays, quand vous le désirez. Le luxe non ?

 

Et surtout apprendre à être libre

Voyager seule est pour moi une véritable leçon de vie. Partir seule, c’est se jeter dans le vide, parfois sans aucun filet de sécurité. Mon premier voyage seule a été en Amérique du Sud. Je n’avais jamais quitté la France, jamais pris l’avion. Je ne savais même pas si j’aimais voyager. Mais j’avais besoin de partir, alors je l’ai fait, sans savoir ce qui m’attendait. Autant vous dire que cette année passée en Amérique du Sud a été la plus belle de ma vie.

Malgré la peur, l’inconfort, le sentiment d’être parfois complètement en décalage avec le pays dans lequel vous êtes, l’adrénaline fait de votre voyage une aventure tellement forte ! Et vous vous rendrez vite compte que, plus vous voyagez, plus votre peur et cette boule au ventre disparaîtra.

Lorsque vous voyagez seule, vous sortez complément de votre zone de confort. Vous n’avez personne pour vous rassurer, soutenir, faire les choses à votre place. Vous expérimentez de nouvelles choses, parfois même faire les courses relève de l’aventure. Ca fait peur dit comme ça, mais vous apprenez tellement ! Chaque instant de votre voyage devient une aventure, de laquelle vous sortez grandie. Vous revenez de votre voyage changée, débrouillarde, capable de prendre vos propres décisions, de faire tout et n’importe quoi… mais surtout ce dont vous avez envie !

Et autant vous dire que vous n’appréhenderez plus jamais votre routine de la même manière. Une fois qu’on a goûté à la liberté, dur de s’en défaire !

 

PS : Un dernier conseil. La chose qui me fatigue le plus quand je parle de mes projets de voyage, ce ne sont pas les réflexions sur le fait que je sois seule (« Mais tu vas t’ennuyer ! », « Tu n’as pas d’amis ? », « Jamais je ne laisserai mes enfants voyager seuls ») parce que je peux comprendre que cela intrigue les gens. Ce qui m’énerve le plus, ce sont les réflexions sur les pays où je vais. Argentine, Brésil, Turquie, Balkans : combien de personnes m’ont parlé du degré de dangerosité du pays, alors qu’elles ne connaissent rien au pays, généralement même pas le nom de la capitale. S’il faut être prudente lorsque l’on voyage (seule ou non), laissez-vous guider uniquement par les gens qui ont été dans les pays qui vous intéressent, et qui ont un avis solide sur la question ! Après, libre à vous de partir à l’aventure ou non !

je voyage seule pour me sentir libre


Merci à Sabine d’avoir participé à la série JE VOYAGE SEULE POUR et d’avoir si bien parlé de liberté !
Si son billet t’a plu, n’hésite pas à t’abonner à son compte Instagram.

Et maintenant, c’est à toi d’être égoïste comme Sabine (et moi !) et de voyager seule pour te sentir totalement libre.


Je souhaite transformer la série ‘Je voyage seule pour’ en projet collaboratif avec d’autres femmes voyageant ou ayant voyagé seules pour recueillir d’autres témoignagesque le mien et toucher beaucoup plus de femmes.
Si tu veux faire partie de cette aventure et partager l’une des raisons pour lesquelles tu voyages seule toi aussi, tu peux m’envoyer un e-mail (ciao@venividivenise.com) et je publierai ton texte sur le blog. 🙂

Si tu veux apprendre du vocabulaire plus riche et plus authentique en italien du lundi au vendredi pendant 1 semaine avec mon coaching gratuit, il te suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous et de réaliser ton inscription. 🙂

Si cet article t’a plu et que tu en as envie, tu peux le partager sur tes réseaux et/ou me laisser un avis.

Tu peux aussi aller lire la présentation complète de mon coaching personnalisé Apprendre l’italien par la traduction’ ici et te rendre ensuite sur cette page où tu trouveras toutes les informations nécessaires quant au programme et à la marche à suivre pour y accéder.

Si tu veux recevoir des astuces pour apprendre l’italien, c’est par ici.

Et n’oublie pas : voyage seule parce que tu es libre.


Crédit photo : Sabine.

2 Comments

  • olivier at 17:42

    Je suis assez d’accord avec ton article. Lorsque l’on voyage seul, on fait réellement ce que l’on veut 🙂
    Mais depuis peu, je voyage à 2 et de temps en temps, ce n’est pas plus mal.

    Reply
    • Arzu at 18:21

      On peut faire les deux et s’y retrouver 🙂
      Après il y a celles et ceux qui ne supportent pas/plus de voyager avec d’autres gens même s’ils ou elles les aiment, d’autres encore qui rêvent de voyager en solo mais n’osent pas se lancer pour X ou Y raisons, etc. et j’essaye à mon échelle de motiver ces personnes à se lancer.

      Reply

Leave a Comment