Je voyage seule pour pratiquer une langue étrangère

je voyage seule pour pratiquer une langue étrangère

Qui dit mardi, dit JE VOYAGE SEULE POUR !

Je te retrouve donc avec le neuvième épisode de cette série qui a pour but de motiver et d’encourager toutes les femmes qui rêvent de voyager seules à se lancer malgré la peur qui les bloque.

Pour cela, je te donne rendez-vous chaque semaine afin de te présenter l’une des raisons qui me poussent à voyager seule.

Tu peux d’ailleurs lire ou relire les 8 premiers épisodes : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autresJe voyage seule pour être moins timideJe voyage seule pour pouvoir travaillerJe voyage seule pour redécouvrir une villeJe voyage seule pour affronter mes peurs, Je voyage seule pour apprendre à lâcher prise, Je voyage seule pour ne plus attendre personne et Je voyage seule pour apprendre, tout simplement.

 

Et cette semaine, je souhaite t’expliquer que je voyage seule pour pratiquer une langue étrangère.

 

Comme tu le sais, je suis tombée amoureuse de l’italien et apprendre cette langue, ou tout du moins la pratiquer au quotidien, est la première raison pour laquelle j’ai eu envie de partir vivre en Italie.

Puis c’est là-bas que j’ai commencé à voyager en solo aussi bien dans le Bel Paese que dans d’autres pays d’Europe et à me rendre compte que c’était le type de voyage le plus adapté à mes yeux pour pratiquer une langue étrangère.

 

Pourquoi ?
Parce qu’à chaque fois que je partais à l’étranger en compagnie d’autres personnes, je constatais que je parlais toujours en français ou en turc que ce soit en Italie ou ailleurs alors que je voulais pratiquer l’italien ou l’anglais.

 

Alors évidemment que j’utilisais ces langues pour communiquer avec les commerçants sur place mais ces moments représentaient à peine 1/10 de mon séjour.

 

Et pourtant, ce n’est la faute de personne.
Je ne peux pas forcer les gens à parler une langue étrangère alors qu’on a toutes et tous la même langue maternelle, ni leur apprendre l’italien ou l’anglais comme par magie.
Tout comme on préfère en général rester entre nous au lieu d’aller vers les autres, il est normal de vouloir parler dans sa langue maternelle lorsqu’on est en groupe parce que c’est plus naturel et surtout plus spontané.

 

Mais si, comme moi, tu aimes voyager à l’étranger entre autres pour parler ou pratiquer une langue étrangère, alors voyager en solo est le meilleur moyen de concrétiser cela.

 

En étant toute seule, tu n’auras pas d’autres choix que celui de te lancer et de parler dans la langue du pays où tu te trouves.

Je sais bien que certaines langues sont plus difficiles à pratiquer mais ce n’est pas une excuse car c’est aussi l’occasion de travailler ton anglais.

 

Voyager seule va t’aider à dépasser la peur et la timidité et tu ne pourras que progresser et améliorer ton niveau en langues étrangères si tu profites bien de ton séjour :
  • si tu es au contact quotidien avec les locaux, non seulement avec les commerçants mais aussi avec les gens qui marchent dans la rue, qui mangent et boivent dans les cafés et les bars, qui font leurs courses, etc. ;
  • si tu fais le premier pas pour aller vers les autres et oses leur parler ;
  • si tu acceptes de faire des fautes, de chercher tes mots au début, de laisser les autres te corriger, etc. ;
  • si tu évites tous les Français même si la tentation est forte, etc.

Lorsqu’on voyage à plusieurs, et surtout avec des personnes que l’on aime, on va toujours préférer parler la langue maternelle que l’on a en commun et tout le monde va se reposer sur quelqu’un d’autre car X sait parler la langue du pays ou anglais, Y connaît par cœur cette ville et Z ne parle que français et découvre à peine ce pays donc autant laisser les autres tout gérer.

 

Et on peut facilement se retrouver d’un côté ou de l’autre.

Lorsque je suis en Italie avec ma famille ou des gens qui ne parlent pas italien, personne ne fait l’effort de se débrouiller, d’entrer en contact avec les Italiens et les Italiennes, d’essayer de les comprendre et de se faire comprendre, etc.

Il faut que je ne sois pas là pour qu’ils et elles découvrent qu’il est possible de communiquer sans italien ni anglais. Tu peux par exemple lire ou relire le cas précis de mes parents qui ont commencé à apprécier le peuple italien en leur parlant.

Et de la même manière, je me suis rendue compte que je me reposais aussi sur les autres lors de mon premier voyage dans un pays non anglophone, en République tchèque. Je choisissais la facilité en demandant aux personnes de mon groupe qui savaient communiquer en tchèque de m’aider au lieu d’essayer de me faire comprendre en anglais.

J’ai vite compris que je ne pouvais pas continuer ainsi et dépendre des autres et j’ai volontairement décidé de découvrir Prague toute seule pendant 1 mois. Ce n’est que de cette façon que j’ai réussi à pratiquer l’anglais et à découvrir le tchèque puisque je n’ai pas eu d’autres choix que de parler toute seule en mon nom et de discuter avec les locaux et c’est ma partie préférée de mon séjour dans cette ville.

 

C’est pour cette raison que j’estime que le voyage en solo est essentiel pour apprendre ou pratiquer une langue étrangère même si je suis consciente que l’idéal serait de pouvoir vivre à l’étranger.

 

Mais il s’agit tout de même d’une réelle alternative si tu n’as pas l’occasion de tester la vie dans un pays étranger et que c’est un très bon début si tu veux commencer à pratiquer à l’oral tes connaissances écrites dans une ou plusieurs langue(s) étrangère(s).

 

L’autre avantage non négligeable d’opter pour le voyage en solo dans le but de pratiquer une langue étrangère et d’améliorer ton niveau est que cela te permet de ne pas subir le regard des autres.

 

Personnellement, au tout début de mon apprentissage de l’italien (mais aussi de l’anglais), je détestais parler italien (ou anglais) en public, que ce soit à l’école/l’université, entre ami.e.s et camarades de promo ou en famille.

Même si je savais que certains et certaines ne comprenaient de toute façon rien et ne pouvaient donc pas me juger, je ressentais une certaine honte à parler une autre langue que le français ou le turc devant les autres.

Et c’était le cas même lors de mes premiers voyages puisque je me débrouillais pour faire les phrases les plus courtes possibles.

 

C’est peut-être bête dit comme ça mais étant timide et introvertie de nature, je déteste que les regards soient braqués sur moi, que l’on analyse mes mots et me fasse remarquer mes fautes, etc.

Ce n’est que lorsque j’ai commencé à voyager toute seule (d’abord en Italie et ensuite en Europe) que je remarquais que j’avais zéro difficulté pour m’exprimer dans une langue étrangère, aller vers les autres, parler de tout et de rien, poser des questions, demander à tout le monde de corriger mes erreurs et mon accent, etc.

 

Et c’est en partie comme ça que j’ai pu progresser et surtout gagner en aisance et en confiance dans la communication en public avec des étrangers et des étrangères dans une autre langue de ma langue maternelle.

 

C’est une sensation étrange et difficile à expliquer mais je savais que j’étais moins propice au regard des locaux qui faisaient tout pour m’aider en voyant que je parlais leur langue contrairement à mes proches et compatriotes qui aiment juger et se moquer de tout et de rien.

 

Aujourd’hui, je n’ai plus de mal à parler dans une langue étrangère devant les autres et au contraire, je suis toujours la première à me lancer.

 

Mais je suis consciente que si je veux profiter entièrement de mon séjour d’un point de vue linguistique, je dois voyager en solo aussi bien pour pratiquer la langue et progresser que pour me débrouiller toute seule et ne pas me reposer sur les autres.

 

Bref, je voyage seule pour pratiquer une langue étrangère.

Et toi ?

je voyage seule pour pratiquer une langue étrangère


Je souhaite transformer la série ‘Je voyage seule pour’ en projet collaboratif avec d’autres femmes voyageant ou ayant voyagé seules pour recueillir d’autres témoignagesque le mien et toucher beaucoup plus de femmes.
Si tu veux faire partie de cette aventure et partager l’une des raisons pour lesquelles tu voyages seule toi aussi, tu peux m’envoyer un e-mail (ciao@venividivenise.com) et je publierai ton texte sur le blog. 🙂

Si tu veux apprendre du vocabulaire plus riche et plus authentique en italien du lundi au vendredi pendant 1 mois avec mon coaching gratuit, il te suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous et de réaliser ton inscription. 🙂

Si cet article t’a plu et que tu en as envie, tu peux le partager sur tes réseaux et/ou me laisser un avis.

Tu peux aussi aller lire la présentation complète de mon coaching personnalisé Apprendre l’italien par la traduction’ ici et te rendre ensuite sur cette page où tu trouveras toutes les informations nécessaires quant au programme et à la marche à suivre pour y accéder.

Si tu veux recevoir des astuces pour apprendre l’italien, c’est par ici.

Et n’oublie pas : voyage seule parce que tu es libre.


Photo : Gênes.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

2 thoughts on “Je voyage seule pour pratiquer une langue étrangère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *