je voyage seule pour vivre au présent

Je voyage seule pour vivre au présent

TU AIMERAIS VOYAGER SEULE ?
DÉCOUVRE COMMENT EN CLIQUANT ICI

Cet article fait partie de la série #jevoyageseulepour que j’ai lancée pour motiver et encourager toutes les femmes qui rêvent de voyager en solo à se lancer malgré la peur qui les bloque. 
 
Dans le cadre de cette série, je te donne rendez-vous le 15 de chaque mois pour un nouvel épisode afin de te présenter l’une des raisons qui me poussent à voyager seule. 

Je voyage seule pour vivre au présent.

On a de plus en plus de mal à profiter du moment présent car on est bourré de distractions, qu’elles soient utiles ou futiles.

Le temps passe à une vitesse folle sans que l’on s’en rende compte et un jour, on se dit que c’est déjà la nouvelle année. Et tout d’un coup, on se retrouve en avril que c’est bientôt les vacances, puis on est en juillet que l’année est déjà presque terminée et on commence vite à préparer la nouvelle année en oubliant celle que l’on vit et qui n’est même pas encore finie.

C’est la même chose à l’échelle des journées qui durent en réalité moins de 24 heures et durant lesquelles on n’a le temps de rien, et encore moins pour les choses que l’on aimerait faire car il y a les études, le travail, le copain ou la copine, les enfants, la famille, les ami.e.s, etc.

Alors on arrête de vivre au présent, inconsciemment ou pas, et on commencer à rêver du futur, à faire des projets, à prévoir la prochaine sortie, le prochain restaurant, la prochaine rencontre, les prochaines vacances.
Ou alors on vit dans le passé car le présent ne nous convient pas ou plus. On se remémore ce qu’on l’a fait et vu avant et on n’arrive pas à se détacher de cette époque-là où on savait profiter de ce que la vie nous offrait.

Quel rapport avec le voyage en solo, qui plus est au féminin ?

Quand on souhaite voyager, on se projette énormément, même s’il nous arrive d’affirmer que l’on s’informe le moins possible pour faire le maximum de découvertes authentiques sur place.

On s’aide parfois des photos, vidéos, expériences et anecdotes des autres.

On s’imagine ce qu’on va voir, les paysages à admirer, les rencontres que l’on pourrait faire, les expériences que l’on va vivre.

Notre tête est déjà dans l’avion, le train ou la voiture direction le futur, dans ce fameux voyage que l’on vit par procuration dans nos rêves.

Mais il faut aussi passer à l’action et vivre son voyage au présent, se créer sa propre aventure en sortant de son imaginaire, de sa zone de confort et de l’univers des autres.
On a alors le choix entre deux options :
  • Partir et vivre au présent ;
  • Ne pas partir et vivre pour le futur et/ou dans le passé.

Si tu ne pars pas, tu attendras le fameux bon jour qui n’arrivera peut-être jamais et tu continueras de vivre dans tes rêves au lieu de vivre ta vie.

Si décides de partir, tu seras confrontée à la question de savoir avec qui : seule ou accompagnée ?

Et si personne n’est disponible aux mêmes dates que toi ?
Soit tu pars seule, soit tu reportes et vit pour le futur.

Et si ta destination n’intéresse personne ?
Soit tu pars seule, soit tu changes de destination pour t’adapter aux autres.

Et si vous n’avez pas les mêmes envies et besoins ?
Soit tu pars seule, soit tu t’adaptes aux autres en espérant que ce soit réciproque.

Il faut donc à nouveau se décider.

Abandonner et vivre pour le futur ?

Ou partir quand même, quitte à être toute seule ?

Mais il serait quand même préférable d’attendre que ton mec ou ton pote ou ton frère ou ton père soit disponible pour te protéger, non ?

Non.

Ou partir avec ton groupe d’amies ou ta mère ou ta sœur ou ta cousine, c’est moins risqué à plusieurs, non ?

Non, toujours pas.

Moi, je voyage seule pour vivre au présent.

Pour profiter du moment présent, sans me demander si la personne qui m’accompagne avait réellement envie de venir ou si elle est là pour me faire plaisir, ni l’utiliser comme bouclier parce que c’est socialement mieux accepté d’être avec un homme qui va forcément me protéger (elle est drôle celle-là).

Parce que si j’ai envie de faire quelque chose en temps normal, je ne m’en empêche pas juste parce que je suis seule et je ne me rue pas directement et automatiquement au téléphone pour demander à quelqu’un si ça l’intéresse de le faire avec moi.

 

Alors pourquoi changer la donne lorsqu’il est question de voyage ?
Pourquoi s’empêcher de voyager en solo, d’essayer ne serait-ce qu’une seule fois pour découvrir ce type de voyage et vivre au présent ce que l’on souhaitait si fort en y pensant jour et nuit ?

Bref, je voyage seule pour vivre au présent.

je voyage seule pour vivre au présent

je voyage seule pour vivre au présent

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

7 commentaires

  1. […] seule pour apprendre, tout simplement, Je voyage seule pour pratiquer une langue étrangère, Je voyage seule pour vivre au présent, Je voyage seule pour m’ouvrir aux autres, Je voyage seule pour me prouver que j’en suis […]

  2. […] Tu peux d’ailleurs lire ou relire les 10 épisodes précédents : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une ville, Je voyage seule pour affronter mes peurs, Je voyage seule pour apprendre à lâcher prise, Je voyage seule pour ne plus attendre personne, Je voyage seule pour apprendre, tout simplement, Je voyage seule pour pratiquer une langue étrangère et Je voyage seule pour vivre au présent. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *