voyager seule quand on est une femme

Pourquoi voyager seule quand on est une femme ? 

J’ai bien envie de répondre :

« Et pourquoi pas ? » 

  

C’est, pour moi, la seule vraie réponse possible et valide parce qu’elle est le point de départ de tout.

Je m’explique. 

  

Pourquoi faire une telle distinction entre les femmes et les hommes ? 

  

Eh bien, parce que c’est tout simplement le principal problème qui empêche de voyager seule quand on est une femme, et aussi de faire tout un tas de choses en réalité.  

C’est de cette ‘condition’ que prennent forme toutes nos peurs, tous nos doutes et que l’on arrive à s’inventer les scénarios les plus tragiques, à tourner une série ou un film d’horreur dans notre tête. 

Tout ça parce qu’on est une femme. 

  

Je ne dis pas que les hommes ne connaissent pas la peur en général et que rien ni personne ne les empêche de voyager en solo. 

Mais presque. 

  

En tous les cas, ils ne se posent pas 36 questions au sujet de leur sécurité avant de partir en voyage en solo, à chaque putain de fois, comme si c’était toujours la première fois. Évidemment que tout le monde prend des risques… mais pas à la même échelle. 

  

Les femmes ont appris à avoir peur dès leur naissance, de tout et de rien. 

De qui ou de quoi ? Personne ne nous le dit clairement mais on le sait. De l’inconnu, des autres, de l’étranger, des hommes. 

  

Alors une femme qui décide de partir à l’étranger (ou pas), pour une durée limitée ou illimitée, toute seule, sans aucun homme présent pour la secourir, c’est juste insensé aux yeux de beaucoup de gens. 

  

Le pire dans tout ça, c’est que ce sont les femmes elles-mêmes à s’autocensurer et à se faire encore plus peur toutes seules. 

Mais ce n’est pas de notre faute. 

On y est habituées depuis toujours. 

  

Oui, c’est normal d’avoir peur. Un peu, moyennement, beaucoup. 
Mais ce n’est pas normal d’y être habituée et de ne rien faire pour, au pire, la surmonter et, au mieux, la vaincre. 

  

Et que font les femmes pour passer outre la peur de voyager seule ? 

Dans le pire des cas : absolument rien. Elles continuent leur vie en n’ayant parfois même pas conscience de leur dépendance tellement elles sont habituées au confort d’avoir un homme ou une autre personne à leur côté et elles attendent de se sentir prêtes un jour ; 

Il y a aussi celles qui aimeraient beaucoup voyager en solo mais qui le font par procuration en suivant le parcours d’autres femmes qui y arrivent ou en écoutant cette copine ou cette connaissance qui raconte son dernier voyage en solo dans un endroit X pendant Y jours/semaine/mois ; 

Et enfin, il y a les femmes qui ont peur aussi mais qui, contrairement aux autres, se lancent en partant seules pour essayer d’être plus fortes que la peur et lui faire un gros doigt d’honneur. 

  

Cette dernière catégorie de femmes a bien compris : 

  • que la vie vaut la peine d’être vécue, à 200 à l’heure ou à 30 à l’heure, peu importe, mais à 100 % ;
  • que, de toute manière, la peur sera toujours là et ne disparaîtra jamais, qu’il est préférable de l’accepter et en même temps de la contourner pour éviter qu’elle ne dicte notre vie. 

Parce que la seule chose qui doit commander notre vie est : la liberté. 

  

Et on en revient à ma réponse initiale « Et pourquoi pas ? » parce qu’on est tout simplement libres de pouvoir voyager seule quand on est une femme. 

  

Par conséquent, si tu as envie de partir toute seule, que le voyage en solo t’inspire, te donne envie et te fait rêver pour X ou Y raisons personnelles, par pitié, ne t’arrête pas à un « mais je suis une femme » et pars dès que tu peux. 

Oublie les peurs qui te bloquent, oublie les autres qui ne t’aident pas et fais ce que ton cœur te dit parce que tu es une femme libre. 

  

Tu risques les mêmes choses dans ton propre pays, dans ta ville, dans ton quartier, dans ta rue, et même sous ton toit. 

Donc ne laisse pas ta peur te paralyser lorsqu’il s’agit de partir toute seule à l’étranger et d’y rester pendant un temps déterminé. 

  

Personnellement, j’ai peur à chaque fois que je croise un mec bourré dans la rue et que je change de trottoir ou qu’un homme me suive dans la rue même en pleine journée. J’ai peur de me perdre dans une ville que je ne connais pas, de me faire voler mon sac à main ou même ma CB quand je retire de l’argent, de me faire renverser par un fou, de me casser une jambe en descendant des escaliers et de ne plus pouvoir courir, de tomber malade dès qu’il neige ou de tomber dans les pommes quand il fait 40 degrés, de ne pas réussir à manger équilibré demain ou la semaine prochaine, de dépenser trop d’argent si je vais faire les magasins, etc. 

 

Je n’ai pas besoin de voyager seule à l’étranger pour me dire que ces choses peuvent m’arriver. 

J’ai peur, oui, mais je n’y pense pas et je ne reste pas bloquée sur ces suppositions au point que ma vie quotidienne en soit impactée. 

Si j’arrive à me débrouiller chez moi en temps normal, pourquoi est-ce que j’y arriverais moins ou pas du tout ailleurs ? 

  

Et pourquoi toi tu n’y arriverais pas ? 

Qu’est-ce qui t’empêche vraiment de voyager seule ? 

 

Rien ni personne. 

Tu es libre donc tu peux voyager en solo en étant une femme. 

pourquoi voyager seule quand on est une femme


Si cet article t’a plu et que tu en as envie, tu peux le partager sur tes réseaux et/ou me laisser un avis.

Et n’oublie pas : voyage seule parce que tu es libre.

Photo : Rome.


No Comments

Leave a Comment