Voyager gratuitement (enfin presque)

Voyager gratuitement

Voyager gratuitement : mission impossible ?

On est toujours à la recherche de la gratuité, ou tout du moins, de bons plans, de la dernière promotion, histoire d’économiser au pire quelques centimes et au mieux des centaines d’euros.

Mais on est toutes la crevarde de quelqu’un.

Si je me rends à un événement avec buffet gratuit et illimité, je vais manger comme si je mourais de faim depuis des jours.

C’est pareil pour les voyages.

Si demain on m’offre (ou que je gagne) un voyage tous frais payés, j’accepte sans hésiter même si la destination ne me fait pas forcément rêver. Pas toi ?

Tu l’auras compris, aujourd’hui je vais aborder le problème de l’argent. Parce qu’on en manque toutes pour voyager comme on le veut ou autant qu’on le veut.

Il est peut-être devenu normal pour toi de penser que la compagnie va réduire le coût total d’un voyage. Tout le monde te le rappelle, que ce soit ton entourage, le marketing et les publicités, les offres et promotions durant les fêtes (Saint-Valentin, Noël) ou les vacances scolaires, etc. Impossible donc d’oublier cette soi-disant vérité générale.

Du coup, même si tu aimerais bien partir seule, tu t’éloignes de cette envie pour te diriger automatiquement vers le voyage à plusieurs car l’argent passe avant tout.

Faux.

Le plus important c’est ta liberté. Et elle passe par ton indépendance.

Non seulement de ton entourage mais aussi et surtout de toutes les publicités et offres.

Je t’ai expliqué ici qu’elles étaient là pour se foutre de ta gueule, de ta peur et que leur objectif consistait exclusivement à t’arnaquer et à te voler ton argent.

Mais au lieu d’être dans une quête constante et inaccessible, puisqu’il faudra bien, à un moment ou à un autre, dépenser de l’argent, de la gratuité ou du moindre coût pour dépenser le moins possible, pourquoi ne pas traiter le problème plus en profondeur ?

J’entends par là que tu dois définir, réellement, ce que signifie pour toi les notions de cher, correct et économique selon le contexte et ta priorité, à savoir ce que tu veux, ton objectif et la valeur dudit objectif.

On parle ici de voyage mais je vais faire le rapprochement avec un autre domaine pour que tu visualises mieux le principe : l’industrie textile.

Tu as le choix entre t’habiller chez H&M ou chez les petits créateurs. Si ta priorité est d’acheter plus en dépensant le moins possible et que la qualité passe en deuxième plan, tu vas te rendre dans le premier magasin. Si tu préfères acheter moins mais mieux, tu vas privilégier des petits créateurs offrant des articles de qualité supérieure même si cela coûte plus cher.

Quelle est la différence entre les deux ?

Dans le premier cas, tu te rends là où c’est le moins cher, sans réfléchir, par automatisme. L’objectif est celui de dépenser moins (même si au final c’est raté mais c’est un autre sujet). Dans le deuxième cas, tu n’as pas un gros budget, certes, mais tu es prête à faire des efforts pour acheter mieux parce que c’est ta priorité. Tu choisis personnellement comment dépenser ton argent de manière objective, au lieu de percevoir uniquement le prix attractif, puisque tu prends en compte d’autres facteurs.

Oui, c’est plus cher mais en fait non, pas plus que si tu calculais le coût total de tes 183 fringues coûtant 10 euros chacune.

En fonctionnant de cette manière, tu n’as pas l’impression de faire un gros achat, de dépenser autant que ça, et surtout de te faire arnaquer.

Cela te permet d’assumer ta liberté, de choisir ce qui est cher et ce qui ne l’est pas pour toi.

Revenons au voyage.

Il te suffit de définir ta ou tes priorités, ce que signifie vraiment voyager pour toi, et pour toi seule au lieu de te conditionner directement à voyager à plusieurs en pensant que cela va forcément être une solution pour dépenser moins.

Quel est le prix que tu es prête à payer pour telle ou telle activité, pour la nourriture, pour un logement X ou Y parce que tu tiens à ton confort ou au contraire parce que tu t’en moques, pour un service en plus pour te faciliter la vie si c’est primordial à tes yeux, etc.

Moi, par exemple, je vois le voyage comme une longue promenade dans les rues des villes que je visite. Cela signifie que je suis dehors toute la journée et que je passe en coup de vent à mon logement de vacances pour mes besoins hygiéniques et salutaires (douche et sommeil).

Par conséquent, je n’ai aucun intérêt, ni aucune envie ou aucun besoin de me trouver un bel appartement moderne sur Airbnb ou autre pour me garantir un confort (dans ce cas, je reste chez moi et j’ai déjà mon confort qui est, pour le coup, réellement gratuit). Je vais donc naturellement me tourner vers les chambres d’hôtel et les auberges de jeunesse que je compare entre elles.

Ensuite, si j’envisage de faire beaucoup de dépenses et que je me rends dans une ville assez chère, qu’il y a trop de choses à voir et à faire, je penche pour l’auberge car je préfère dépenser ce que j’économise dans le logement en sorties culturelles, en restaurants et/ou en shopping sur place. Au contraire, s’il s’agit d’un voyage plus tranquille, sans coût extravagant, je choisis une chambre d’hôtel.

Je ne vais pas automatiquement choisir une auberge de jeunesse parce que c’est moins cher (ce qui n’est pas toujours le cas) ou encore moins chercher quelqu’un qui pourrait m’accompagner pour économiser un peu.

Tout dépend donc du contexte. Et de toi. De ce que tu veux.

Par exemple, si tu choisis la pension complète et que tu es sûre de prendre tous tes repas à l’hôtel, fais-le. Par contre si tu n’es pas sûre de toi et qu’il est probable que tu ailles tous les jours au restaurant, il ne faudra pas dire que ton voyage t’a coûté trop cher !

Tu dois définir le plus précisément possible les choses pour lesquelles tu es prête à payer ou non, puis choisir en fonction du résultat, à savoir de tes réelles envies et de tes réels besoins.

Chacune a ses propres choix et sa propre manière de définir le voyage qu’elle veut vivre.

Moi je préfère dépenser en musées, en activités, en nourriture ou en shopping et économiser en logement. C’est ma manière à moi de me dire que je voyage gratuitement ou pas vu que le plus cher, à mes yeux, est le logement.

Voici quelques options que je te propose pour que ton logement de vacances soit presque gratuit puisque toutes les autres dépenses (restaurant, shopping, sorties culturelles, etc.) existent dans tous les cas, que tu voyages ou non :

  • si tu es toujours dehors comme moi et que tu n’utilises le logement que pour des besoins vitaux : auberge de jeunesse ;
  • si tu souhaites apporter ton aide à une communauté, à une association ou à des particuliers, tu peux échanger tes services contre un logement gratuit à travers le site Workaway ;
  • si tu veux rencontrer des gens et découvrir la ville à travers eux et ne quasi rien dépenser en logement, tu peux faire du couchsurfing ou prendre une chambre chez l’habitant.

Mais attention, il ne faut pas choisir ces options juste parce qu’elles existent et que c’est le seul moyen pour toi d’économiser un peu d’argent. Cela ne sert à rien d’aller travailler 5 heures par jour pour une association pour avoir un toit si au final tu te rends compte que te ne pourras pas faire ce que tu avais prévu dans une ville. Ou encore de te forcer à opter pour une auberge de jeunesse ou le couchsurfing alors que tu ne supportes pas de dormir avec des personnes que tu ne connais pas.

N’oublie pas de revoir tes priorités, selon tes propres exigences parce que voyager, c’est personnel. D’où l’intérêt de partir en solo.

 

Alors, que veux-dire voyager gratuitement (ou presque) pour toi ?


Si cet article t’a plu et que tu en as envie, tu peux le partager sur tes réseaux et/ou me laisser un avis.

Si tu veux apprendre l’italien, c’est par ici.

Et n’oublie pas : voyage seule parce que tu es libre.


Photo : Sassari.

Commentaires

    1. Auteur
      de l’article
      venividivenise

      Ciao Justine!

      Merci pour ton commentaire 🙂
      C’est effectivement une autre option possible pour être notamment plus proche des habitants 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *