voyager seule

Je voyage seule pendant que tu attends quelqu’un

Tu ne trouves jamais LA personne qui pourrait t’accompagner en voyage ? Aucun.e de tes ami.e.s n’aime autant voyager que toi ? Ou personne n’aime voyager comme tu l’entends ?

Mais pourquoi attendre ?

Le vrai problème c’est que tu ne trouves pas le courage de voyager en solo, de partir toute seule au bout du monde (ou même en France hein, ça marche aussi). Tu te dis que tu ne trouves pas la bonne personne, ou, si tu l’as trouvée, que vous n’avez pas le même budget, les mêmes disponibilités, les mêmes envies. Ce sont des excuses, des prétextes, et au fond de toi tu le sais.

Et pour ne rien arranger, ton entourage fait tout pour te décourager encore plus. Consciemment ou inconsciemment. Tu les écoutes te dire que tu es une femme (au cas où tu ne le saurais pas) et que c’est dangereux pour toi de partir seule (peu importe que tu veuilles partir à 100 km de chez toi, rester en Europe ou te barrer à l’autre bout du monde). Puis ils et elles continuent en se moquant de toi, parce que tu ne sais parler que français donc tu vas galérer (bah oui, c’est évident) et surtout parce que c’est ringard de voyager en solo, tu n’as pas d’ami.e.s ou quoi ? Tu vas t’ennuyer toute seule, être triste et regretter.

Au final, tu as tellement peur de voyager seule que tu te fais avoir. Tu commences à réfléchir et tu te dis que tes ami.e.s et tes parents ont raison. Bah oui, tu as commencé à te renseigner (peut-être un peu trop) et tu as vu plein d’offres pour des séjours à 2 ou plus, tu t’es dit que c’était quand même plus économique, qu’en plus tu allais pouvoir partager ton voyage avec quelqu’un que tu apprécies, que tu n’allais pas t’ennuyer, que ça allait te faire des souvenirs avec cette personne, que c’était moins dangereux à 2, que sur place les gens ne se demanderaient pas pourquoi t’es seule, si t’es asociale, etc.

Tu les écoutes et tu attends quelqu’un. Et tu te dis que c’est normal, que c’est la meilleure chose à faire.

Tu te trompes.

Tu te trompes parce que tu ne profites pas de ta vie. Tu t’adaptes à quelqu’un, et inversement. Tu dépends de quelqu’un, et inversement. Est-ce une belle chose ? Pas pour moi.

Pourquoi est-ce que tu t’empêches de voyager à une date précise, dans un pays précis, dans une ville précise, d’y faire les activités que tu veux, comme tu le veux ? Pourquoi attendre quelqu’un et voir qu’en réalité vous ne pouvez pas partir au même moment, que vous ne voulez pas visiter la même ville, ni faire les mêmes choses sur place. Pourquoi tout reporter pour satisfaire tout le monde ? Pourquoi ne pas partir quand TU en as envie, quand TU l’as décidé, par tes propres moyens et te dire que tu as réussi à le faire ?

Tu peux très bien être à 2 ou à plusieurs et te sentir seule au monde. Et ce, même si tu es en train d’admirer un paysage à couper le souffle, dans la plus belle ville du monde. Tu veux à tout prix être accompagnée et risquer de ne pas apprécier le moment que tu vis ? N’est-il pas préférable d’être seule, oui, mais libre ? Libre de faire ce que tu veux, comme tu veux et quand tu veux. Et crois-moi, même si ton séjour ne se passe pas comme prévu pour X ou Y raisons, cela t’affectera moins que ce que tu penses parce que tu seras la seule responsable et tu assumeras ta liberté.

La vérité, c’est que tu t’empêches de faire ce que tu veux, à savoir voyager seule. Attendre quelqu’un te rassure parce que tu as peur de sauter le pas, de partir seule. Mais il faut bien que tu commences par quelque part. Tu as bien arrêté de dépendre de tes parents un jour, non ? Est-ce que tu les attends encore pour aller faire tes courses ? Aller chez le médecin ? Aller au travail ? Pourquoi attendre pour voyager et dépendre de quelqu’un d’autre ? Autant redevenir une enfant ou une adolescente et retourner chez tes parents, au moins tu auras une vraie excuse d’attendre la permission de quelqu’un pour sortir de chez toi.

Il est temps que cela change, que tu acceptes d’avoir peur de partir en solo, parce que c’est normal d’avoir peur. Ce qui n’est en revanche pas normal, c’est de t’empêcher de partir parce que tu es seule et que tu ne trouves personne pour t’accompagner. Ceci est un prétexte.

Pose-toi les bonnes questions. Écoute ton coeur, pas les autres.

Pars seule, et kiffe ton voyage pour toi-même. Qui d’autre le kifferait pour toi ?

Je suis moi-même partie seule, je voyage encore aujourd’hui en solo, et je vais te raconter mon expérience au fur et à mesure des articles pour que tu vois que si je l’ai fait, alors tu peux le faire.

Ne te demande pas pourquoi tu devrais voyager en solo, la seule et unique raison valable c’est que tu es libre. Tu es une femme, tu es libre et tu n’as besoin de personne pour voyager.

Il n’y a rien de plus facile que de partir toute seule, parce que tu es libre.

Profite de ta liberté, et pars. Un week-end, 1 semaine, 1 mois, 1 an, peu importe.


Si ce premier article t’a plu, tu peux le partager sur tes réseaux et/ou me laisser un avis si tu en as envie.

Si tu veux apprendre l’italien, c’est par ici.

Et n’oublie pas : voyage seule parce que tu es libre.


Photo : Venise.

2 Comments

Leave a Comment