je voyage seule pour être moins timide

Je voyage seule pour être moins timide

(mai 2018 : 15/31 articles)

Je te retrouve avec le deuxième rendez-vous de la sérieJe voyage seule pour’ qui a pour but de partager avec toi toutes les raisons qui me poussent à voyager seule malgré la peur.

Si tu as manqué le premier épisode de la série, tu peux encore le rattraper : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres.

 

Aujourd’hui, je t’explique que je voyage seule pour être moins timide.

J’ai toujours été timide même si je me voilais la face pour essayer de prouver le contraire en affirmant que j’étais plutôt réservée ou discrète.

Sauf que non, j’étais une vraie timide et je vais y revenir très bientôt dans un nouvel article.

 

Mais malgré cette timidité, j’ai décidé de voyager seule en Italie.

Ma famille me pensait incapable de partir toute seule à l’étranger parce que je ne savais pas me débrouiller seule dès qu’il fallait avoir des interactions sociales en France.

Je n’aimais pas parler aux gens que je ne connaissais pas, que ce soit quelqu’un dans la rue, une nouvelle rencontre ou le boulanger.

Et le pire, c’est que je n’aimais pas non plus parler aux gens que je connaissais depuis toujours, à part ma famille très proche, comme la famille éloignée ou les ami.e.s de mes parents qui passaient leur vie chez nous (c’était en tout cas mon impression quand j’étais petite ;)).

En réalité, je n’aimais pas parler aux adultes tout court parce que j’étais extrêmement mal à l’aise et j’avais peur de me tromper en ouvrant la bouche.

Moi-même je me demandais comment j’allais faire toute seule une fois sur place mais il y avait quelque chose de plus fort que mon malaise avec les gens et la peur du jugement d’autrui qui entraînaient ma timidité : mon envie de parler italien toute la journée.

 

Partir seule m’a beaucoup apporté sur le plan personnel et professionnel mais aussi social.

Je suis rentrée de mon premier voyage en solo en étant moins timide parce qu’en Italie, j’ai réussi à parler à tout le monde sans problème et sans me préparer 36 phrases dans la tête à chaque fois comme avant.

J’ai réussi à engager la conversation la première ou à poursuivre une discussion avec les personnes qui m’abordaient sans aucune raison et surtout à le faire avec le sourire.

Je suis devenue avenante alors que tout le monde – ma famille, mes ami.e.s, mes connaissances et même mes profs – m’a toujours répété que je ne l’étais pas, qu’au début je paraissais toujours froide et hautaine et que je ne donnais pas envie de discuter avec moi.

 

Mais en Italie, c’était tout le contraire.

Je ne compte pas le nombre de fois où les gens se tournaient tout de suite vers moi dès que j’arrivais dans un endroit bondé pour parler de tout et de rien ou tout simplement pour demander une info (alors que j’étais LA touriste de base).

Et j’ai remarqué que c’était aussi le cas lorsque, plus tard, j’ai commencé à voyager seule dans d’autres pays en Europe.

Et c’est comme ça que j’ai réussi à vaincre, petit à petit, ma timidité.

 

Alors je continue et je voyage seule pour être moins timide, encore et encore.

Parce que c’est en partant seule à l’étranger, c’est en allant seule vers l’autre dans un contexte inhabituel et différent du mien en France que j’ai réussi à être moins timide.

Si je n’étais pas partie seule, je serais restée dans ma zone de confort. Et j’aurais continué à ne faire aucun effort comme avant pour essayer d’améliorer la situation et faciliter ainsi ma vie au quotidien puisque je savais au fond qu’en cas de besoin, j’avais des gens là pour moi.

Et pour pousser l’explication plus loin, j’estimais même que je n’avais pas à changer parce que j’étais comme ça et c’était l’excuse que j’avais trouvée pour ignorer ma timidité.

 

C’est en voyageant seule à travers l’Italie puis ailleurs en Europe que j’ai appris à me débrouiller toute seule sans attendre l’aide et le soutien de mes parents et de mes sœurs.

J’ai réussi à aller au restaurant ou au café seule sans me préoccuper du regard des autres ; à demander des informations dans la rue sans attendre que quelqu’un le fasse pour moi ; à parler aux vendeurs et vendeuses comme si de rien n’était sans me sentir mal à l’aise ; à discuter de tout et de rien avec des gens du monde entier ; à me laisser approcher ; à appeler des inconnus et même ma famille au téléphone alors que ça m’angoissait auparavant ; à faire des activités et à visiter des lieux incontournables toute seule en profitant pleinement du moment ; à passer des entretiens et à trouver du travail ; à aller à la poste, à la banque, à la boulangerie, au commissariat, à la mairie et à faire mes courses sans trembler et sans me demander ce qu’il fallait dire et comment se comporter ; à trouver des logements et à signer des contrats de location, etc.

Parce que ça n’a l’air de rien dit comme ça mais toutes ces choses me stressaient beaucoup avant et représentaient un frein pour ma vie sociale.

 

C’est en voyageant seule que j’ai appris à ne jamais me demander si on allait me comprendre, si j’allais réussir à bien parler.

J’ai découvert ce que c’était de parler à des inconnus sans devoir à chaque fois préparer en avance les mots que je devais prononcer dans ma tête comme je le faisais depuis toute petite même pour aller acheter une baguette.

 

Et surtout, c’est en voyageant seule que je me suis surprise à être courageuse au fin fond de moi en plus d’être timide parce que je n’attendais pas que l’on vienne à moi.

Et c’est ce qui a fait tout la différence à mon avis.

C’est moi qui allais toujours vers les autres pour pratiquer encore et encore la langue de Dante parce que c’était mon but premier et ça m’a petit à petit sauvé de mon malaise en société.

Je posais des questions sur tout, même sur des choses stupides, parce que je voulais tout savoir. Et je n’avais pas peur que l’on me juge parce que je savais que j’avais le droit de faire des erreurs et que j’étais justement là pour ça.

 

Lorsque je suis rentrée de mon premier voyage en solo en Italie, mes proches ont très vite constaté ma métamorphose parce que je discutais et racontais mon expérience à tout le monde, je m’intéressais à leur vie, j’étais trop curieuse et je voulais tout savoir sur tout.

 

La timidité s’en allait de plus en plus au fur et à mesure de mes voyages en solo, certes, mais elle ne disparaissait pas.
Parce que dès que je rentrais, je redevenais – à un degré moindre – comme avant.

C’est comme mon accent vosgien et lorrain que j’arrive à estomper sans problème en communiquant avec d’autres Français mais qui me revient naturellement dès que je mets les pieds dans les Vosges sans que je ne comprenne comment. Et encore, j’estime avoir un très léger accent plus lorrain que vosgien 😉

 

Alors ma solution a été de repartir en voyage en solo parce que c’est dans ce contexte-là que je retrouvais instinctivement mon côté courageux et aventurier et que plus rien ni personne ne me faisait peur.

Et de toute manière, je n’avais pas d’autre choix que celui de me débrouiller toute seule une fois à l’étranger.

 

Le problème, pour moi, était donc le contexte dans lequel j’avais grandi qui m’était trop familier et qui me replongeait automatiquement dans cette timidité qui, au fil du temps, a tout de même fait place à la discrétion et à la réserve.

Il faut donc bouger, partir à nouveau, ne jamais s’arrêter de voyager seule pour s’ouvrir aux autres au maximum au lieu de rester dans sa zone de confort et de replonger dans la timidité.

 

Je voyage seule pour être moins timide mais pourquoi je ne le fais à plusieurs aussi ?

Tout simplement parce que lorsque je suis avec des personnes que je connais et aime, je me renferme et vais moins vers les autres.

Quand on est en groupe, on a moins tendance à regarder et à s’intéresser aux gens autour de nous puisqu’on n’a besoin de personne.

Mes proches sont ma zone de confort et je n’ai pas envie de me contenter de leur présence et de revenir à la facilité d’attendre qu’une autre personne demande des informations, qu’elle commande au restaurant ou passe à la caisse pour moi parce que ça me stresse de devoir parler et payer devant tout le monde, qu’elle m’accompagne à la poste pour parler à ma place, etc.

Je n’ai aucune envie de régresser parce que je sais qu’avec les autres, j’en fais moins et qu’ensuite je regrette de ne pas être allée vers les autres.

 

Enfin et paradoxalement, lorsque je suis seule je n’ai pas l’impression d’avoir tous les regards braqués sur moi, d’être le centre de l’attention et je n’ai pas à avoir peur de ne pas réussir à parler ou de me tromper parce que personne n’est là pour me juger et me critiquer.

 

Bref, je voyage seule pour être moins timide et ça marche plutôt bien.

je voyage seule pour être moins timide


Je souhaite transformer la série ‘Je voyage seule pour’ en projet collaboratif avec d’autres femmes voyageant ou ayant voyagé seules pour recueillir d’autres témoignages que le mien et toucher beaucoup plus de femmes.
Si tu veux faire partie de cette aventure et partager l’une des raisons pour lesquelles tu voyages seule toi aussi, tu peux m’envoyer un e-mail (ciao@venividivenise.com) et je publierai ton texte sur le blog. 🙂

Si tu veux apprendre du vocabulaire plus riche et plus authentique en italien du lundi au vendredi pendant 1 mois avec mon coaching gratuit, il te suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous et de réaliser ton inscription. 🙂

[BTEN id= »3791″]


Si cet article t’a plu et que tu en as envie, tu peux le partager sur tes réseaux et/ou me laisser un avis.

Tu peux aussi aller lire la présentation complète de mon coaching personnalisé Apprendre l’italien par la traduction’ ici et te rendre ensuite sur cette page où tu trouveras toutes les informations nécessaires quant au programme et à la marche à suivre pour y accéder.

Si tu veux recevoir des astuces pour apprendre l’italien, c’est par ici.

Et n’oublie pas : voyage seule parce que tu es libre.


Photo : Venise.

[BTEN id= »3796″]

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

20 Comments

  • 10 pensées négatives qui nous empêchent de voyager en solo quand on est une femme - at 11:14

    […] te renvoie à mes 3 articles de la série #jevoyageseulepour (Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour m’ouvrir aux autres et Je voyage seule pour me prouver que j’en suis […]

    Reply
  • Je voyage seule pour ne plus me sentir seule - je voyage seule pour at 13:44

    […] lire ou relire les 17 épisodes précédents : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une ville, Je voyage […]

    Reply
  • Je voyage seule pour être égoïste - je voyage seule pour at 15:34

    […] lire ou relire les 16 épisodes précédents : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une ville, Je voyage […]

    Reply
  • Je voyage seule pour me sentir libre - je voyage seule pour at 11:41

    […] lire ou relire les 15 épisodes précédents : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une ville, Je voyage […]

    Reply
  • Je voyage seule pour me protéger - je voyage seule pour at 01:00

    […] lire ou relire les 14 épisodes précédents : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une ville, Je voyage […]

    Reply
  • Je voyage seule pour ne pas être déçue des autres - je voyage seule pour at 14:10

    […] lire ou relire les 13 épisodes précédents : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une ville, Je voyage […]

    Reply
  • Je voyage seule pour ne rien regretter - je voyage seule pour at 15:37

    […] lire ou relire les 12 épisodes précédents : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une ville, Je voyage […]

    Reply
  • Je voyage seule pour me prouver que j'en suis capable at 15:39

    […] lire ou relire les 11 épisodes précédents : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une ville, Je voyage […]

    Reply
  • L'importance des langues étrangères quand on est timide at 15:03

    […] te retrouve avec un nouvel article qui fait écho à celui où je t’explique que je voyage seule pour être moins timide parce les langues étrangères, et surtout l’italien, ont été d’une grande aide non pas pour […]

    Reply
  • Je voyage seule pour vivre au présent at 16:01

    […] lire ou relire les 9 premiers épisodes : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une ville, Je voyage […]

    Reply
  • Je voyage seule pour pratiquer une langue étrangère - je voyage seule pour at 15:55

    […] lire ou relire les 8 premiers épisodes : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une ville, Je voyage […]

    Reply
  • Je voyage seule pour apprendre, tout simplement. at 14:35

    […] lire ou relire les sept premiers épisodes : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une ville, Je voyage […]

    Reply
  • Je voyage seule pour pouvoir travailler at 01:22

    […] Si tu as manqué les deux premiers épisodes, tu peux toujours rattraper : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres et Je voyage seule pour être moins timide. […]

    Reply
  • Je voyage seule pour ne plus attendre personne at 14:21

    […] lire ou relire les six premiers épisodes : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une ville, Je voyage […]

    Reply
  • Le voyage en solo pour apprendre à lâcher prise at 19:47

    […] ou relire les cinq premiers épisodes : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler, Je voyage seule pour redécouvrir une […]

    Reply
  • Je voyage seule pour affronter mes peurs at 02:33

    […] lire ou relire les quatre premiers épisodes : Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres, Je voyage seule pour être moins timide, Je voyage seule pour pouvoir travailler et Je voyage seule pour redécouvrir une […]

    Reply
  • Romane at 13:16

    Je me retrouve un peu dans cet article. J’avoue que dans la vie courante je n’aime pas trop parler aux inconnus, j’aimerais mais j’ai du mal, la timidité entre autre. Et puis quand je suis en voyage, que ce soit à l’étranger ou en France, j’arrive à passer au dessus de ça et à demander mon chemin ou à discuter avec quelqu’un dans les transports en commun, quand bien même mon anglais ou mon espagnol n’est pas excellent. Le simple fait de sortir de notre zone de confort nous amène à nous surpasser, c’est vraiment agréable de parvenir à repousser cette limite.
    Bisous, Romane

    Reply
    • Arzu at 16:35

      Merci pour ton commentaire Romane 🙂

      C’est exactement ce que je vis aussi ! À croire qu’il n’y a que le voyage qui me transforme complètement et qui me donne le courage et l’envie (surtout !) d’aller vers les autres.

      J’espère que tu continueras à progresser et à repousser encore encore tes limites à chaque voyage et que la timidité s’effacera petit à petit pour toi aussi.

      À bientôt,
      Arzu

      Reply
  • Léa YG at 13:00

    Coucou Arzu!
    C’est fou comment j’ai pu me reconnaître dans ton article.
    Sortir de sa zone de confort, se challenger c’est ce qui me pousse à voyager seule aussi!

    A bientôt

    Léa

    Reply
    • Arzu at 20:13

      Ciao Léa!

      Merci pour ton commentaire !

      Je t’encourage donc à continuer parce que le voyage en solo est un moyen comme un autre de se dépasser et que c’est tout simplement la vie 🙂

      À bientôt,
      Arzu

      Reply

Leave a Comment