je voyage seule pour

Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres

(mai 2018 : 8/31 articles)

Aujourd’hui, je lance le début d’une catégorie qui me tient beaucoup à cœur et qui a évidemment pour thème le voyage en solo au féminin.

Dans cette série, je vais tenter de répondre à LA question qui revient sans arrêt lorsque j’annonce que je voyage seule, que c’est un choix et que je ne compte pas m’arrêter à un moment à un autre parce que j’adore ça :

« Mais pourquoi tu voyages seule ?! »

Et il y a tellement à dire sur le sujet !

Mais comme je ne peux pas tout expliquer dans un seul et unique article, j’ai décidé de mettre en place un rendez-vous hebdomadaire que tu pourras lire tous les mardis à partir de maintenant sur le blog à travers un ensemble d’articles où je t’explique à chaque fois en détail pourquoi je voyage seule.

J’ai donc intitulé cette série ‘Je voyage seule pour’ afin de rassembler et de partager avec toi toutes les raisons qui me poussent à voyager seule.

 

Mon but à travers les articles de cette série mais aussi du blog en général est le même : celui de motiver toutes les femmes souhaitant voyager seules, dans un futur proche ou éloigné et pour une durée courte ou plus longue, mais n’osant pas le faire pour une raison X ou Y.

J’aimerais que les femmes qui rêvent de voyager seules mais qui ont peur de se lancer arrêtent de repousser sans cesse leur voyage en solo dans un futur fictif pour tenter de l’oublier et de le minimiser en pensant éviter ainsi tous les risques.

Si tu n’es toujours pas convaincue, tu peux par exemple lire ou relire mes 6 conseils pour voyager en solo et en sécurité quand on est une femme ainsi que mes bonnes raisons pour voyager seule au moins une fois dans ta vie.

 

Le deuxième objectif que je me fixe avec cette série ‘Je voyage seule pour’ est de le transformer en projet collaboratif avec d’autres femmes voyageant ou ayant voyagé seules afin de recueillir d’autres témoignages que le mien sur le blog et de toucher beaucoup plus de femmes.

Si tu veux faire partie de cette aventure et partager l’une des raisons pour lesquelles tu voyages seule toi aussi, tu peux m’envoyer un e-mail (ciao@venividivenise.com) et je publierai ton texte sur le blog. 🙂

 

Alors c’est parti pour le premier article de ‘Je voyage seule pour’ !

 


Je voyage seule pour ne pas me lasser des autres


 

Je ne pensais pas du tout commencer cette série par cette raison parce qu’il y en a tellement d’autres qui passent avant mais en y réfléchissant, j’ai remarqué que je voyageais seule pour ne pas me lasser des autres.

Je sais, cela peut paraître étrange dit comme ça mais je t’assure que je peux tout t’expliquer !

Je suis juste une fille qui aime bien être seule et qui se lasse très rapidement de tout et de rien mais aussi de tout le monde.

Commençons par exemple par les activités en apparence superficielles :

  • Je peux écouter en boucle une seule et unique chanson pour laquelle je me passionne subitement pendant un mois et m’en lasser du jour au lendemain même si je l’aime toujours autant ;
  • Je suis toujours 4/5 séries en même temps en regardant une dizaine d’épisodes à la suite en quelques jours ou semaines, puis je finis par m’ennuyer. Alors je fais une pause, je me passionne pour d’autres séries que j’avais arrêtées entre temps, puis je reviens aux 4/5 séries du début 2 mois plus tard en reprenant là où je me suis arrêtée jusqu’à ce que je me lasse à nouveau, etc. ;
  • Si je dois me rendre tous les jours d’un point à un autre, je finis toujours et systématiquement par être blasée par le chemin que j’emprunte, et ce même si le trajet ne dure que 5 minutes. J’ai besoin de changer à tout prix de chemin plusieurs fois s’il le faut pour ne pas m’ennuyer quitte à augmenter le temps du trajet initial ;
  • Même si j’ai adoré un film, une série ou un livre, je n’ai jamais envie de m’y replonger parce que je déteste ça et je ne l’ai fait que durant mes études parce que je n’avais pas le choix. Rien que l’idée de devoir tout relire ou revoir me stresse et m’ennuie à mourir avant même de commencer parce que je connais déjà toute l’histoire ;
  • Je fais une fixation sur la nourriture parce qu’il peut m’arriver de manger le même repas avec exactement les mêmes ingrédients à chaque fois pendant toute une semaine voire plus, puis ça commence à me saouler et je change de plat jusqu’à ce que je me lasse à nouveau.

 

Je sais que je suis bizarre mais je n’y peux rien, j’ai juste besoin de suspense et de surprises dans ma vie. 😉

En réalité, il n’y a qu’avec l’Italie que ça ne marche pas car j’y retourne sans cesse et je ne me lasse pas de revoir parfois les mêmes endroits des centaines et des milliers de fois comme si c’était la première fois. J’en ai toujours plein les yeux à chaque fois, je ne m’y ennuie jamais et en réalité je n’attends qu’une chose, revoir et refaire tout ce que j’ai déjà vu et fait en Italie.

La morale de tout cela est que le juste milieu et moi on ne s’entend pas trop. Quand j’aime quelque chose, c’est toujours dans l’excès puisque ça devient une obsession. Mais dès que je commence à me lasser, la flamme s’éteint et je suis obligée de passer à autre chose à la recherche d’une nouveauté.

 

Quel rapport avec le fait de vouloir à tout prix voyager seule tu vas me dire ?

Eh bien cette mauvaise habitude que j’ai de me lasser de tout et de n’importe quoi s’est propagée aux humains qui m’entourent aussi, et ça commence déjà à devenir moins drôle. 😉

Lorsque je passe trop de temps à faire quelque chose ou à être avec quelqu’un, je finis par m’ennuyer, par saturer et j’ai vite besoin d’autres chose, de nouveauté mais aussi de solitude.

Et je ne parle pas seulement d’amitié mais aussi de famille.

Je te vois venir et te révolter :

« Se lasser de sa propre famille ?! »

Eh oui, c’est possible !

 

J’ai beau aimer mes parents et mes sœurs et savoir apprécier les moments que l’on passe ensemble, je finis toujours par me lasser de leur présence si elle est trop envahissante et j’entends par là quotidienne et longue.

Dès qu’on reste trop ensemble, on se saoule mutuellement car on a toutes et tous des personnalités fortes et à part entière mais on essaye de passer outre et de se supporter pour profiter à fond de mes nièces.

C’était déjà le cas lorsque je vivais avec mes parents (et même avec mes colocs en Italie) ou encore aujourd’hui lorsque je rends visite à mes sœurs ou que l’on se retrouve toutes chez mes parents.

Je n’échangerai pour rien au monde nos retrouvailles mais elles me fatiguent parce que je suis quelqu’un de solitaire qui a besoin à certains moments de la journée d’être seule même en étant bien avec d’autres personnes.

 

J’ai besoin de respirer, d’être tranquille, de faire ce que je veux et comme je veux, sans devoir m’adapter aux autres ou pire, attendre que l’on s’adapte à moi.

J’aime ma famille mais moins je suis collée à elle et mieux je me porte (et nos relations par la même occasion).

C’est peut-être triste à dire mais c’est la vérité et j’ai fini par l’admettre et accepter mon côté solitaire parce que c’est un besoin vital.

Sinon, je deviens très vite désagréable, méchante et je m’éloigne malgré moi des autres parce que j’ai besoin de mon espace privé et personnel sans devoir me justifier.

 

J’ai aussi essayé de voyager en famille et entre amies et ce fut à chaque fois un échec de mon côté parce que :

  • Je finis toujours par me préoccuper beaucoup plus des autres, de leurs envies et besoins car justement je les aime ;
  • Je n’arrive pas à apprécier à 100 % mes voyages car je ne pense pas assez à moi et je n’ai pas de moment à moi toute seule.

 

Le début est tout beau, tout rose et tout se passe bien mais arrive toujours un moment où une personne gâche le séjour des autres parce qu’elle n’est pas d’accord sur un sujet ou un autre et pour X ou Y raisons.

Alors je finis par me lasser et par ne plus supporter les personnes avec qui je suis, leurs comportements, leurs attitudes, leurs choix, leur manque de respect, etc.

Et j’ai deux options qui s’offrent à moi lorsque je voyage en compagnie de personnes que j’aime ou apprécie :

  • Passer outre et continuer à voyager avec elles ;
  • Faire ce que je veux toute seule dans mon coin.

 

Dans le premier cas, je ne profite pas assez de mon séjour à titre personnel et je rentre en étant déçue de moi et des autres.

Dans le deuxième cas, je passe pour la snob parce que j’ai besoin d’être 1 heure toute seule pendant le voyage.

 

J’ai remarqué que j’arrivais à tenir maximum deux jours en étant h24 avec d’autres personnes, que ce soit lorsque l’on se retrouve avec mes sœurs chez mes parents pendant les vacances scolaires de mes nièces ou en voyage entre amies ou en famille.

Au-delà de cette limite, j’explose et j’ai besoin de ma solitude ainsi que de ma liberté pour ne pas altérer mes rapports avec les personnes que j’aime.

 

Il est très difficile de faire plaisir et de s’adapter aux exigences de toutes et de tous, de profiter à 100 % de chaque moment lorsque l’on voyage à plusieurs et c’est mon point de vue.

En tout cas moi, je n’ai jamais réussi et je ne considère pas le voyage à plusieurs (ou voyage tout court) comme une obligation de tout partager à tout prix et comme une présence 24/7.

Je ne suis peut-être pas encore tombée sur la personne qui a la même conception du voyage que moi mais je ne la recherche pas parce que je n’ai aucune envie de perdre ce que je ressens lorsque je voyage en solo.

 

Le voyage en général et l’Italie en particulier, c’est mon truc à moi et je veux continuer à faire ce qui me fait vibrer toute seule comme je l’entends et seulement ensuite partager ce que j’ai vécu avec mes proches.

 

En conclusion, je voyage seule pour ne pas me lasser des autres et je ne pense même pas à proposer à quelqu’un de m’accompagner parce que cela me permet ainsi de préserver nos relations.


J’espère que le premier article de la série t’a plu, qu’il t’a motivée et que tu es excitée comme moi pour découvrir les prochains. 🙂

Maintenant, c’est à toi de m’expliquer si tu voyages seule, si tu l’as déjà fait ou si tu envisages de sauter le pas !

Et si tu veux faire partie de cette aventure et partager avec d’autres femmes l’une des raisons pour lesquelles tu voyages seule, tu peux m’envoyer un e-mail (ciao@venividivenise.com) et je publierai ton texte sur le blog.

Tu peux aussi utiliser le #jevoyageseulepour sur les réseaux sociaux pour que je puisse t’identifier, te suivre et discuter avec toi. 😉

Allez, j’ai hâte de te lire !

je voyage seule pour ne pas me lasser des autres


Si tu veux apprendre du vocabulaire plus riche et plus authentique en italien du lundi au vendredi pendant 1 mois avec mon coaching gratuit, il te suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous et de réaliser ton inscription. 🙂


Si cet article t’a plu et que tu en as envie, tu peux le partager sur tes réseaux et/ou me laisser un avis.

Tu peux aussi aller lire la présentation complète de mon coaching personnalisé Apprendre l’italien par la traduction’ ici et te rendre ensuite sur cette page où tu trouveras toutes les informations nécessaires quant au programme et à la marche à suivre pour y accéder.

Si tu veux recevoir des astuces pour apprendre l’italien, c’est par ici.

Et n’oublie pas : voyage seule parce que tu es libre.


Photo : Corniglia, Cinque Terre.

[BTEN id= »3796″]

EnregistrerEnregistrer

20 Comments

Leave a Comment