Comment parler italien sans savoir parler italien ?

Comment parler italien sans savoir parler italien ?

La France, c’est Paris mais aussi et surtout le monde entier…

…c’est pourquoi les Français.e.s ne parlent que français à l’étranger, tout le monde le sait.

Tu rêves d’aller en Italie* mais tu n’as aucune base en italien et tu as peur de ne pas réussir à communiquer avec la population locale ? Au contraire, tu as appris l’italien** à l’école mais tu n’as pas assez de vocabulaires, tu as honte de ton accent et tu penses que tu ne vas pas oser parler aux gens une fois sur place ?

Tu es Française, alors pourquoi ne pas profiter du gros cliché énoncé ci-dessus ? Commence déjà par assumer le fait de ne pas savoir parler italien, puis parle la langue à ta manière.

Les langues étrangères représentent l’une des nombreuses excuses que tu te trouves (ou que les autres te trouvent) pour te faire comprendre que tu ne peux pas encore partir seule à l’étranger. Et une excuse donne forcément naissance à une liste non exhaustive d’autres synonymes, à savoir de prétextes.

« Il faudrait peut-être que je prenne des cours de langue avant le départ ? »

« Mais je n’ai pas le temps avec le travail/les études. »

« Ni l’argent. »

« De toute façon je ne suis pas douée en langues. »

« C’est une langue rare et difficile, je n’arriverais jamais à l’apprendre. »

En boucle dans ta tête.

Mais qui a dit qu’il fallait parler italien comme un natif ?

Les bases te suffisent amplement et ne me fais pas croire que tu vas mettre un mois ou un an à apprendre à dire « bonjour », « au revoir », « merci » et le vocabulaire utile et nécessaire pour t’orienter dans un pays étranger ? Si tu n’es vraiment pas à l’aise dans une autre langue, tu peux tout simplement te contenter de noter ces mots, phrases et expressions pour les montrer aux Italiens que tu rencontres sur place. Tu peux même partir sans rien préparer du tout et utiliser ton téléphone (on dit merci à la fin du hors forfait en Europe!) pour savoir comment dire telle ou telle phrase au fur et à mesure de ton séjour.

Et dis-toi que même tu as suivi des cours et que tu penses bien parler italien, lorsque tu mettras les pieds dans le Bel paese, tu vas vite comprendre que tu ne parles pas comme eux (et c’est normal !). Tes profs ne t’apprennent pas à parler comme les Italiens, c’est un fait.

Une vérité générale.

Moi-même je pensais avoir un niveau de ouf et j’ai vite déchanté lors de mon premier séjour en solo en Italie. J’avais énormément de vocabulaires et je savais parler, certes, mais pas avec les mots que les Italiens employaient au quotidien. Je parlais la langue que l’on m’a enseignée au collège, au lycée puis à l’université. Et c’est seulement lorsque j’ai commencé à côtoyer de « vrais » Italiens que j’ai vraiment appris à parler comme eux.

Que tu aies quelques bases ou que tu partes de zéro, tu ne finiras jamais d’apprendre une langue. Autant partir sans te poser de questions et sans te créer de complexes.

En réalité, tu n’as même pas besoin d’ouvrir la bouche pour parler avec les autres. Un regard, un sourire, un signe de la tête (oui, non) peuvent dire et signifier tellement plus que les mots et t’aider à te faire comprendre. Et notamment si tu pars en Italie, tu pourras carrément choisir de parler avec les mains (tu vois bien que les clichés sont là pour nous aider :)).

Pour finir, je vais te raconter une petite anecdote assez drôle de mes parents en espérant qu’elle puisse t’aider si tu as vraiment peur de ne pas te faire comprendre une fois sur place.

Il y a 4 ans, mes parents, qui ne parlent ni italien ni anglais, sont venus me rendre visite en Italie et ils se sont perdus à quelques kilomètres de ma ville (oui, ils ne connaissaient pas le GPS). Ils n’arrivaient pas à me joindre car leurs deux portables étaient bloqués et ils ont demandé de l’aide à un restaurateur qui ne comprenait pas le français mais qui les a laissés utiliser son téléphone (vive les Italiens !). L’histoire ne s’arrête pas là puisqu’ils ne pouvaient pas appeler sur les portables… Le restaurateur a donc demandé à un chauffeur de taxi d’aider mes parents qui étaient dépités. Le chauffeur ne parlait pas français mais il a ouvert Google Traduction pour pouvoir communiquer avec mon père, puis ils ont commencé à discuter de cette manière et le chauffeur m’a ensuite appelé pour m’indiquer le point de rencontre une heure plus tard.

Tu vois bien que tu n’as aucune raison de t’inquiéter par rapport à la langue. Si mes parents ont réussi à se faire comprendre alors qu’ils ne parlent que turc et français, tu y arriveras toi aussi.

N’oublie pas que tu ne pars que pour un temps limité*** : un week-end, 1 semaine, 10 jours, etc. Alors pourquoi attendre et retarder encore plus le départ en te disant que tu vas avoir du mal à communiquer avec la population locale ?


*ou ailleurs, ne t’inquiète pas.
**ou une autre langue, bis.
***et si tu pars plusieurs mois, tu ne pourras que t’améliorer.


Si cet article t’a plu et que tu en as envie, tu peux le partager sur tes réseaux et/ou me laisser un avis.

Si tu veux apprendre l’italien, c’est par ici.

Et n’oublie pas : voyage seule parce que tu es libre.


Photo : Venise.


Reader Comments

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *